Critiques Séries : The Purge / American Nightmare. Saison 1. Episode 9.

Critiques Séries : The Purge / American Nightmare. Saison 1. Episode 9.

The Purge / American Nightmare. Saison 1. Episode 9.


The Purge a été pendant huit épisodes la construction d’une histoire où il fallait bien qu’à un moment donné tous les personnages se rassemblent. C’est là que le personnage de Joe revient sur le devant de la scène, alors qu’il prépare le procès de Jane, Rick, Jenna, Penelope et deux autres personnages car ils n’ont pas été très gentils par moment avec lui. C’est son moment de « Purge ». Je dois avouer que le procès est une bonne idée mais que l’exécution n’est pas toujours aussi passionnante que les épisodes précédents. On en apprend alors plus sur Joe et surtout sur ce qui a fait que chacun de ces personnages se retrouve dans ce procès. La série cherche à procéder encore à sa critique de la Purge en elle-même (notamment au travers du personnage de Jane). Si The Purge continue d’éliminer des personnages (notamment Jane ici), elle nous propose ici un truc légèrement redondant et ennuyeux qui casse le rythme effréné des épisodes précédents. C’est donc sur Miguel et notre flic d’aventure qu’il faut se concentrer. Et de ce point de vue là l’histoire fonctionne car si Miguel cherche à sauver sa soeur, il y a aussi le cirque qui est à ses trousses. Je me demande ce que le dernier épisode de la saison nous réserve mais je dois avouer que The Purge semble tout de même avoir un sens assez intéressant de ce qu’elle veut faire ici. Et ça fonctionne assez bien.

Le cas de Charlie par exemple, un garçon qui a fait de Joe un bully au collège et qui maintenant est un SDF. On se rend compte qu’au fond Charlie a déjà eu la vie qu’il mérite, qu’il a déjà sa pénitence et que le tuer serait finalement lui faire bien trop plaisir. Sauf que voilà, Joe ne veut rien entendre. Le propos le plus intéressant est le plaidoyer de Jane. C’est un texte soigné que la série nous offre et qui vient appuyer aussi ce que cette saison a voulu faire depuis le départ : démontrer à quel point la Purge Night est ce qu’il y a de pire et que l’on ne se sent pas « reborn » une fois que l’on a tué les gens qui nous emmerdent dans notre vie. Du coup, l’épisode a beau appuyer son propos de départ, ce n’est pas toujours fait de la meilleure des façons et c’est bien dommage car je m’attendais justement à ce que The Purge soit un brin plus efficace. Finalement, en guise d’avant dernier épisode, la série s’offre un petit trip procès qui manque de ce qui avait pu faire le succès de la saison jusqu’à présent. On s’éloigne ici des meilleurs éléments afin de se rapprocher de ce qui ne fait pas vraiment l’intérêt de la série.

Note : 5/10. En bref, un épisode en demi teinte.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

machine a bordure beton prix 02/11/2018 13:34

merci pour la post