Critique Ciné : Bohemian Rhapsody (2018)

Critique Ciné : Bohemian Rhapsody (2018)

Bohemian Rhapsody // De Bryan Singer. Avec Rami Malek, Lucy Boynton et Gwilym Lee.


Si l’on peut regretter que Freddie Mercury n’ait finalement pas été interprété par Sacha Baron Cohen (pour différents créatifs), et que Bryan Singer ne propose pas toujours de grands moments, reste derrière Bohemian Rhapsody un film sur la musique de Queen et notamment la fabrication de l’un de leurs titres les plus emblématiques : Bohemian Rhapsody. Pour autant, le film n’oublie pas l’homosexualité du personnage, le dialogue sur le VIH, sa relation avec Mary, ses origines farsi, et bien d’autres petits moments qui finalement aurait mérité un peu plus de place dans ce film. C’est dans l’intimité de Freddie que Bohemian Rhapsody fonctionne le mieux même si la partie musicale est elle aussi intéressante et importante afin de parler du groupe Queen. Mais il manque ici un petit truc. Pour autant, j’ai apprécié Bohemian Rhapsody comme il est présenté et avec ce qu’il a à présenter ici. Le film retrace le parcours d’un groupe qui a débuté dans des pubs anglais et qui a réussi à se construire une carrière grâce à l’ambition de son « lead singer ». Sans ce dernier, je ne suis pas sûr que les autres auraient eu la vie qu’ils ont eu. Mais peu importe, le film glorifie alors le groupe et ce qu’il a fait pour en arriver là, même s’il manque peut-être un peu d’impertinence.

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Rami Malek (Mr Robot) est plutôt bon dans le rôle principal, sans pour autant que ce dernier n’ait réussi à en faire quelqu’un de sulfureux comme Sacha Baron Cohen l’aurait interprété. C’est un biopic qui nous sert alors un scénario Wikipédia avec ce que cela peut avoir de défauts (et notamment le côté convenu) mais Bryan Singer propose malgré tout de jolis moments comme le concert de Live Aid, l’un des grands moments de la carrière de ces chanteurs et musiciens. La personnalité de Freddie est donc plutôt dépeinte dans Bohemian Rhapsody du point de vue de la relation qu’il a entretenu avec le groupe et son intimité reste légèrement brossée et c’est peut-être là que le film est un perdu. Le film n’a peut-être pas le temps de raconter toute la carrière du groupe, mais grâce à la prestation de son casting, il réussi à devenir un joyeux moment avec les chansons emblématiques du groupe de Somebody to Love à Radio Ga Ga en passant par We Are the Champions (même s’il manque the Show Must Go On…). Finalement, Bohemian Rhapsody n’est peut-être pas le meilleur biopic qu’il existe mais j’ai personnellement trouvé le voyage suffisamment efficace pour nous permettre de passer un bon moment.

Note : 7/10. En bref, un joli film qui fait revivre la musique de ce groupe emblématique à sa façon.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Florian 18/11/2018 05:36

The Show Must Go On.. est la 1ere musique qui part pendant le generique de fin...
je trouve la critique un peu bizarre... pourquoi parler de Sacha Baron Cohen ? il a refusé le rôl, point. Je suis pas sur qu'il aurais fait mieux que Rami Malek qui est excellent dans le rôle !
les 20 dernieres minutes sont magistrales.
sinon pour le scenario wikipedia, faudra repasser... car il y a beaucoup de choses inventés ou d'incoherence dans les dates... mais bon.

ce que je trouves fou avec ce film, c'est le fossé entre les critiques pro ou le public (voir sur allociné ou imdb)

briket makinası 08/11/2018 13:18

Thank you very good post