Critiques Séries : Supergirl. Saison 4. Episode 6.

Critiques Séries : Supergirl. Saison 4. Episode 6.

Supergirl // Saison 4. Episode 6. Call to Action.


Si l’on a pu dire pas mal de choses de ces dernières saisons de Supergirl, celle-ci apporte un petit truc en plus en ajoutant une vraie dimension effrayante sur la politique du pays. Bien entendu, Supergirl utilise ses intrigues pour créer une métaphore anti-Trump mais c’est aussi ce qui rend le spectacle d’autant plus intéressant. Tout cela est un compliment que je fais à la série, devenue plus mature au fil des épisodes et trouvant de nouvelles intrigues divertissantes cette année qui changent de ce que l’on a pu voir durant les trois saisons précédentes. Si au départ Supergirl était la petite série que j’aimais bien suivre ici et là, je dois avouer qu’elle est aujourd’hui la série que j’ai envie de retrouver chaque semaine. Bien entendu que Supergirl reste cocasse, fun, et notamment cet épisode. D’ailleurs, en exploitant comme elle le fait les personnages dans cet épisode, la série gagne là aussi des points. Brainy est alors là pour nous offrir quelques moments fun et drôles, comme la série a pu le faire pendant des années. Alex se retrouve quant à elle chahutée dans son travail remis en question et notamment par rapport au fait qu’elle n’aime pas les ordres. Peut-être aussi car ce qu’elle fait est bien plus intelligent que les ordres qu’elle doit suivre ? J’aime bien ce que Alex est devenue cette année encore, car la série parvient à changer un peu la dynamique des personnages de façon intelligente.

En challengeant chacun de ses personnages dans sa propre vie, Supergirl sait se renouveler. Il y a aussi des références en tout genre, comme Alex et Harry Potter, ou encore l’épisode en lui-même qui est clairement l’épisode de Thanksgiving de la saison sans pour autant en faire des tonnes non plus sur le sujet. Ben continue de son côté à être le vilain le plus effrayant que Supergirl nous ait introduit depuis les débuts de son histoire. Tout cela permet encore une fois d’utiliser la performance de Sam Witwer de façon intelligente au travers d’un scénario qui sied très bien à ce que la série est devenue cette année. Si par moment la série aurait pu virer de bord cette année car elle a aussi connu deux épisodes un brin moins bons que d’autres, elle sait très bien se rattraper ici en confrontant intelligemment ce qu’elle a toujours fait avec de nouvelles idées qui viennent alors enrichir l’univers de la série. Agent Liberty est clairement un bon personnage que la série continue d’exploiter à sa façon sans pour autant en faire des tonnes comme elle a pu le faire avec certains de ses vilains dans les saisons précédentes. Finalement, Supergirl continue donc d’être sur la bonne lancée avec des personnages au rendez vous et des intrigues bien mieux équilibrée. Une réussite.

Note : 8/10. En bref, que demander de plus.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article