Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 9. Episode 5.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 9. Episode 5.

The Walking Dead // Saison 9. Episode 5. What Comes After.


Et voilà, c’est fait ! The Walking Dead dit au revoir à Rick Grimes dans cet épisode. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à ce que cela se passe aussi tôt mais la série reprend à l’issue de l’épisode précédent, où Rick était en piètre état après s’être débattu face à quelques zombies. Le périple sur son cheval est une sorte de chemin de croix, où The Walking Dead continue de démontrer sa valeur légèrement religieuse sur les bords. Sans parler de ce moment où il perd connaissance et où il a une sorte de vision. Nous avons même droit au retour de Jon Bernthal dans une hallucination de cet épisode, aka Shane (ancien ami de Rick). Tout cela permet de révéler que Judith est bel et bien la fille de Rick (et pas de Shane). Sans parler du retour d’Herschel. On a l’impression de vivre la fin de The Walking Dead dans cet épisode, un peu comme si le chemin de croix de notre héros était clairement celui de la série qui arrive à sa fin. Je ne serais pas surpris que cet épisode marque un pas vers la fin de la série même si celle-ci a encore énormément de choses à nous conter. Le seul truc qui me dérange avec cet épisode c’est que Rick Grimes mérite un bien meilleur épisode de départ qu’un au revoir aussi ridicule que celui proposé dans cet épisode. Etant donné que le propos légèrement religieux qui a toujours fait le succès de la série, n’est pas forcément réussi.

La série échoue à donner une fin intéressante au personnage alors que Rick a tout de même été notre héros pendant tant d’années (huit ans !). La série nous laisse alors naviguer au travers de moments peu inspirés (et notamment les séquences rêvées). Cet épilogue a un côté particulièrement amer alors que finalement, l’épisode devient drôle malgré lui. Il ne parvient pas à créer l’émotion voulue par cette histoire et c’est justement ça le problème. Je m’attendais à un truc complètement différent mais la série n’a pas réussi à faire ce qu’elle aurait clairement pu faire avec un tel personnage. Je pense que The Walking Dead n’a juste pas réussi à raconter l’histoire touchante qu’elle voulait nous raconter ici et c’est la plus grosse erreur qu’ils aient fait. La présence d’autres personnages devient facilement inutile et n’apporte rien de neuf dans l’univers d’une série qui s’est construite au fil des années un peu trop autour de Rick. De plus, The Walking Dead devient tellement prévisible que cela devient irritant à regarder. Finalement, quand je repense encore à cet épisode, ce dernier tue un peu le suspense et l’émotion en créant un sauvetage. Un peu comme House a pu le faire par le passé, ou Dexter, et bien d’autres où le héros ne meurt pas vraiment. Bon, Andrew Niccol si jamais tu veux revenir dans la série tu peux le faire (c’est en tout cas ce que suggère un épisode qui démontre que The Walking Dead n’ose plus tuer ses personnages importants).

Note : 4/10. En bref, un « farewell » ridicule et raté par le manque cruel de créativité des scénaristes.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

anonymous 08/11/2018 21:51

Saison 1: I’m looking for my family
Saison 9: I found them
personnellement je trouve que c'est une bonne fin pour le personnage

manuel briket makinası fiyatı 08/11/2018 13:20

Thank you very good post