Critiques Séries : Deutsch-les-Landes. Saison 1. Pilot (France/Allemagne)

Critiques Séries : Deutsch-les-Landes. Saison 1. Pilot (France/Allemagne)

Deutsch-les-Landes // Saison 1. Episode 1. Pilote.


Créée par Franck Magnier et Peter Güde, la première série franco-allemande de Amazon Prime Video nous plonge dans une montage de clichés digne d’une comédie de TF1 du lundi soir, sans qu’il n’y ait finalement de réel intérêt. Si l’idée de départ (celle de confronter les cultures) n’était pas mauvaise, la façon de faire est assez problématique. La série nous plonge alors dans tout un tas de clichés qui ne fonctionnent pas. Ce premier épisode manque cruellement de surprises et les gags ne sont pas drôles. C’est sensé être une comédie non ? Surtout que les clichés sur les allemands et sur nos propres problèmes sont toujours un moyen de créer des moments comiques. Mais là, tout tombe à plat. Les poncifs semblent sortir d’un autre temps, notamment avec des allusions assez peu reluisantes à la Seconde Guerre Mondiale (l’humour que Deutsch-les-Landes tente de mettre en scène autour du monument au mort est complètement ridicule et déplacé). Mais c’est sans compter sur les personnages, qui inspirent tous une caricature particulièrement décevante de tout le monde et les intrigues ne fonctionnent jamais. Dans ce premier épisode, Deutsch-les-Landes tente de nous présenter une galerie de personnages variés des deux côtés du Rhin, sans que cela n’ait vraiment d’intérêt.

Jiscalosse, un village des Landes, est au bord de la faillite. Pour sauver les meubles, la maire Martine décide de vendre toute une partie de la commune à Gerhard Jäger, le PDG bavarois excentrique d’une entreprise de conception automobile, tombé amoureux des Landes. Il décide alors de délocaliser tout un département et ses salariés dans le sud de la France. Cette arrivée massive déclenche un choc des cultures, ouvrant la voie à quelques situations cocasses.

Car oui, Deutsch-les-Landes est un étron. Marie-Anne Chazel pour qui j’ai toujours eu une sympathie ne parvient jamais à relever le niveau de cette comédie bas de gamme, qui ajoute en plus de ça des musiques d’ambiance ridicules qui ne sont pas sans rappeler des comédies d’un autre temps. Le choc des cultures a toujours été sujet à créer des situations comiques, mais malheureusement avec Deutsch-les-Landes l’humour manque à l’appel. Si Amazon Prime Video, en s’associant avec l’un des scénaristes de Bienvenue chez les Ch’tis aurait pu délivrer un film équivalent mais dans le Sud Ouest, c’est malheureusement complètement raté. Le récit est bourré de personnages qui sont en roue libre et ne racontent finalement rien du tout. Une histoire d’amour entre une landaise et un allemand ? Une maire au bord du gouffre raillée par ses opposants ? Sans parler de ce fils qui n’a pas envie d’aller en France (mais qui va sûrement découvrir qu’il aime bien la France d’ici la fin de la saison). Tout cela n’a pas la valeur que Deutsch-les-Landes voulait probablement avoir au départ. Car cela partait d’un bon sentiment, mais Amazon Prime Video rate complètement son entrée dans l’Hexagone.

Note : 2/10. En bref, on peut encore produire des trucs pareil en France et c’est vraiment peu reluisant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article