Critiques Séries : Dirty John. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Dirty John. Saison 1. Episode 4.

Dirty John // Saison 1. Episode 4. Wigging Out.


Avec cet épisode, la série avance une nouvelle fois rapidement mais je dois avouer que Dirty John reste assez confuse. Les intrigues se mélangent et les temporalité aussi. Du coup, on peut rapidement se perdre dans ce que la série veut nous conter. Fort heureusement tout de même que nous avons Jean Smart qui est elle aussi au sommet de sa forme. Mais avoir Jean Smart ne suffit pas forcément à faire de cet épisode un bon épisode. C’est là le souci que j’ai avec l’épisode de cette semaine. Debra de son côté a besoin de se déguiser afin que John ne puisse pas la retrouver, ce qui est là aussi une fois de plus un truc que j’ai encore du mal à cerner. Pas que je n’aime pas Dirty John, juste que la série ne trouve pas forcément ici la meilleure façon de faire. Au delà de toutes ces perruques dégueulasses, et de toutes les mauvaises blagues que l’on pourrait faire autour, je dirais que la série avance rapidement. Les intrigues n’ont pas le temps de respirer que l’on est déjà presque au bout de l’aventure. Cela fait plaisir de voir cette série prendre le taureau par les cornes et éviter de faire du remplissage inutile avec des intrigues de seconde zone. Tout ce qui est raconté a donc un intérêt narratif afin de faire avancer les histoires de chacun des personnages.

Il y a aussi des intrigues qui sont un peu tirées par les cheveux (et ne connaissant pas le podcast qui a inspiré la série, je ne peux pas dire si c’est réaliste ou non).  La première c’est que la mère de Debra, Arlane, a pu oublier l’homme qui a tué sa fille Cindi et que Debra pourrait oublier ce qu’elle a découvert sur John et vivre d’amour et d’eau fraîche. Bon, la série tente de faire des parallèles entre ce qui s’est passé il y a vingt ans, permettant aussi à Arlane plus ou moins d’avoir peur pour sa propre fille. Mais tout est bien trop simpliste et n’est pas forcément creusé de la bonne façon. Je m’attendais à des révélations différentes et c’est dommage. Cela ne veut pas dire que le rythme de l’épisode est mauvais car il en raconte pas mal, juste que la série ne fait pas suffisamment d’efforts à mon goût pour rendre le tout crédible et palpitant. Finalement, « Wigging Out » est l’épisode le plus faible de Dirty John tant l’intrigue commence à devenir par moment surréaliste et/ou illisible. J’aurais aimé des rebondissements efficaces et intéressants, ce qui n’arrive clairement pas ici pour le moment. Connie Britton mérite tout de même un peu mieux dans le genre sériel, mais elle ne semble pas pouvoir accéder à des rôles à la hauteur de son talent. En tout cas, pas pour le moment.

Note : 4.5/10. En bref, les intrigues avancent mais l’épisode est assez illisible. Dommage.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article