Critiques Séries : Fam. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Fam. Saison 1. Pilot.

Fam // Saison 1. Episode 1. Pilot.


C’est le grand retour de Nina Dobrev et cela se fait dans une comédie pour CBS. Créée par Corinne Kingsbury (The Newsroom, Back in the Game), cette petite comédie est très standard et n’offre alors rien de très novateur. Je ne m’attendais pas forcément à une comédie exceptionnelle, mais disons que je m’attendais tout de même à un truc un peu moins conventionnel que ça. Les familles étranges c’est un standard de la comédie américaine et sincèrement, au bout d’un moment il est difficile de proposer des choses réellement différentes. C’est pourquoi Fam n’est pas très originale et/ou aussi bonne que l’on aurait pu l’espérer. Le manque d’originalité dans la construction de la comédie rend le tout prévisible et surtout ne change pas vraiment de ce que l’on a déjà pu voir précédemment sur CBS. Notamment dans ses deux comédies du lundi soir. Si j’apprécie Nina Dobrev et que cette dernière semble réellement s’éclater dans son rôle de Clem, je dirais que la série a surtout du mal à trouver le ton juste pour nous faire rire et développer ses propres personnages. Ces derniers sont assez classiques eux aussi et c’est alors au casting de tenter de leur donner un peu plus de vivacité. La vie de ces personnages n’est pas très originale et c’est justement ça le problème. Car je m’attendais à ce que Fam puisse réellement nous faire rire mais il n’en est rien du tout.

Alors qu'elle a enfin mis de l'ordre dans sa vie et qu'elle s'apprête à se marier, Clem voit débarquer chez elle sa demi-soeur, Shannon, une ado rebelle en échec scolaire qu'elle n'a pas revu depuis qu'elle a coupé les ponts avec son passé. Clem décide alors d'accueillir Shannon sous son toit afin de la remettre sur le droit chemin, ce qui ne va pas manquer de bouleverser son quotidien, et se voit contrainte d'avouer à Nick, son fiancé, qu'elle lui a menti durant toutes ces années en lui faisant croire que son père, qui est un désastre à qui elle cherche à échapper, était mort.

Mais Fam entre dans le style de CBS sans problème et se mue alors au milieu de toutes les comédies de la chaîne sans pour autant réellement en faire ressortir quoi que ce soit. La série enchaîne alors les blagues, les punchlines, en espérant que certaines fonctionnent et certaines fonctionnent effectivement. Mais ce n’est pas suffisant alors que l’intrigue de ce premier épisode évolue de façon assez rapide, sans réellement prendre le temps de présenter efficacement les personnages. C’est un peu le genre de comédie où l’on a l’impression, dès le premier épisode, que l’on a loupé toute une saison auparavant, mais que cette saison loupée n’est pas nécessaire pour comprendre ce que l’on nous raconte. Avec des blagues parfois prévisibles et des dialogues sympas mais pas exceptionnels, Fam n’est pas le genre de comédies que j’avais envie de voir en cette rentrée mais bon, pourquoi pas. Peut-être car le casting est bon et qu’il est bien l’une des rares choses qui motive à aller beaucoup plus loin.

Note : 4.5/10. En bref, de la comédie standard pour CBS. Rien d’exceptionnel, rien de mauvais, rien de brillant, juste une comédie formatée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article