Critique Ciné : Happy Birthdead 2 You (2019)

Critique Ciné : Happy Birthdead 2 You (2019)

Happy Birthdead 2 You // De Christopher Landon. Avec Jessica Rothe, Israel Broussard et Phi Vu.


Alors que le premier volet était amusant et efficace, ce second reprend la trame du premier tout en assumant encore plus son côté parodique mais échoue dans son twist, tombant dans une histoire d’univers parallèle qui casse finalement le délire du tueur. Mais Happy Birthdead 2 You c’est un peu comme Scream 3 et les erreurs que ce dernier avait pu faire à vouloir s’auto-parodier à sa façon. Cela n’en fait pas forcément une mauvaise suite, juste moins remarquable que prévu. Alors que l’introduction laissait imaginer que l’on allait suivre un personnage secondaire du premier film, le dérapage vers la SF est un brin problématique à mon goût et empêche finalement de sortir des carcans déjà voulus par le premier film. Happy Birthdead 2 You se contente finalement de faire de façon assez paresseuse ce que le premier film avait déjà pu faire par le passé. Bien entendu, tout cela est grandement sauvé par le talent de Jessica Rothe, parfaite en jeune fille à qui l’on a rien demandé et qui replongé dans les horreurs du premier film. C’est notamment là que Happy Birthdead 2 You s’amuse un peu plus, quand il s’agit pour l’héroïne de se suicider de différentes façons (souvent assez violentes).

Alors que Tree pensait s’être définitivement débarrassée de celle qui voulait sa mort et qu’elle file le parfait amour avec Carter, elle se retrouve projetée dans une dimension parallèle à notre monde. Elle doit désormais affronter des fantômes de son passé et de nouveaux ennemis…

Christopher Landon garde le ton assez fun du premier volet dans sa mise en scène ce qui permet de retrouver tout ce que l’on a pu apprécier, tant en termes de lieux qu’en termes d’utilisation des personnages. Le scénario n’innove pas forcément mais le twist SF apporte forcément une petite nouveauté à ce qui était peut-être plus proche de l’horreur Scream-esque au départ et tombe ici dans une sorte de salade de science-fiction dont il est difficile de tirer quoi que ce soit. Le slasher temporel, ce que le premier film proposait, était un twist amusant qui permettait justement au film de nous offrir des moments humoristiques tout en jouant avec un tueur qui n’est pas sans rappeler ceux des années 2000 dans le même genre de films. Finalement, la suite de cette production Jason Blum (Blumhouse) n’est pas aussi efficace que le premier car le twist est un peu trop connu mais il a le mérite de tenter de raconter autrement ce que l’on a déjà pu voir dans le premier film en ajoutant un univers spatio-temporel différent ce qui ajoute une bonne dose de surprises par moment. Dommage cependant que la perspective de suivre un autre personnage ne soit pas suivi, comme si Ryan n’était pas suffisamment intéressant alors que la perspective de départ était pour moi la bonne.

Note : 5/10. En bref, j’ai passé un bon moment mais je m’attendais à quelque chose d’un brin plus travaillé que ce truc qui tombe dans pas mal de pièges, dans lesquels étaient déjà tombé Scream 3 en s’auto-parodiant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article