Critique Ciné : Rebelles (2019)

Critique Ciné : Rebelles (2019)

Rebelles // De Allan Mauduit. Avec Cécile de France, Yolande Moreau et Audrey Lamy.


Rebelles c’est une petite comédie qui ne paye finalement pas de mine au départ mais qui, grâce à l’association de plusieurs talents, parvient à s’en sortir royalement. Allan Maduit (Kaboul Kitchen, Vilaine) parvient à nous offrir ici un humour légèrement trash, plus proche des comédies belges et anglaises que de la comédie française pure et dure. C’est donc un film OVNI qui en découle et derrière ce point de départ assez simpliste (un sac d’argent et un mort), part alors une aventure rocambolesque aux rebondissements tous plus farfelus les uns que les autres. La vérité des tons que le film aborde est sans conteste l’une de ses plus grandes forces avec des personnages féroces qui ont envie de nous amuser et un casting qui s’en donne réellement les moyens. Cécile de France est le haut du panier dans le rôle de cette Miss Nord Pas de Calais 2005 avec son côté vulgaire mais terriblement irrésistible. Par moment, on a l’impression de retrouver un peu du cinéma de Quentin Tarantino (même si cela n’en a pas toujours l’aplomb non plus) mélangé à toutes ces comédies du même genre qui se font finalement très rares au cinéma. Grâce à des retournements de situation réussis (même s’ils sont tous prévisibles), et du comique de situation bien fichu, le film n’ennuie jamais et amuse.

Sans boulot ni diplôme, Sandra, ex miss Nord-Pas-de-Calais, revient s'installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer après 15 ans sur la Côte d'Azur. Embauchée à la conserverie locale, elle repousse vigoureusement les avances de son chef et le tue accidentellement. Deux autres filles ont été témoins de la scène. Alors qu'elles s'apprêtent à appeler les secours, les trois ouvrières découvrent un sac plein de billets dans le casier du mort. Une fortune qu'elles décident de se partager. C'est là que leurs ennuis commencent...

Les répliques sont alors ciselés et je ne peux m’empêcher encore de repenser à certaines scènes tout en riant. Notamment la plupart des scènes de Yolande Moreau qui se retrouve presque à contre emploi ici mais dans un rôle qui lui colle à la peau. Cette femme sans le sou qui se retrouve au milieu d’une histoire de gros sou prouve ici qu’elle en avait marre de sa vie ennuyeuse et qu’un peu d’action ne lui a pas fait de mal. Le lieu, Boulogne sur Mer, est aussi atypique et change de ce que l’on a pour habitude de voir, sans parler de l’usine de conserves de poisson, qui est elle aussi un lieu à part entière (peut-être peu utilisé finalement). La scène de braquage du Secours Populaire est un autre grand moment complètement barré de ce film qui se permet finalement toutes les idées comiques possibles et imaginables qui peuvent fonctionner dans un tel registre. Alors que je m’attendais à voir une petite comédie dont j’aurais rapidement oublié le nom, je me suis finalement retrouvé face à quelque chose d’inspiré et d’amusant avec quoi je ris encore en écrivant ces lignes. Comme quoi, le cinéma français peut encore nous réserver de bonnes surprises.

Note : 8/10. En bref, une comédie farfelue et amusante qui joue de son casting réussi et d’une écriture soignée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article