Critiques Séries : Abby's. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Abby's. Saison 1. Pilot.

Abby’s // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Abby’s c’est la dernière comédie de NBC, créée par Josh Malmuth (New Girl, Superstore) et qui s’appuie sur un point de départ assez simpliste mais offre finalement pas mal de bonnes surprises et notamment un humour léger qui se savoure peut-être mieux en prenant de l’âge. La première chose à laquelle j’ai pu penser en regarder Abby’s c’est Cheers. On a l’impression d’y voir une version comédie de jardin de cette sitcom à succès des années 80. Produite par Michael Shur (grand fan de Cheers), Abby’s nous permet alors de retrouver Natalie Morales (Park & Recreation) à la tête de ce qui finalement est une comédie plutôt correcte, qui ne fait pas de vagues dans ce premier épisode mais donne envie de revenir. Si Natalie Morales n’est pas Ted Danson, elle s’en sort plutôt bien à la tête de cette comédie qui lui va comme un gant, aidé par une flopée de personnages secondaires plutôt agréables eux aussi. Le premier épisode prend le temps d’installer la situation de chacun des personnages et créé une intrigue qui sur le papier aurait pu être un véritable fiasco. Abby’s est donc une comédie de dialogues qui ne change pas de lieu et préfère se concentrer sur la vie de ses personnages. On en apprend pas mal en seulement vingt minutes sur Abby mais aussi sur les autres (même si certains comme James et Rosie sont un peu trop secondaires et effacés pour le moment).

Abby, un ancien sergent de l'Armée ayant servi en Afghanistan, prend un nouveau départ en ouvrant chez elle, dans son jardin, un bar clandestin en plein air où ses voisins vont trouver un vrai sens de la camaraderie et former une petite communauté partageant les mêmes valeurs.

Avec suffisamment de temps pour briller, Abby’s pourrait bien être la bonne surprise de cette mi-saison, une comédie qui a certes un goût de déjà vu ou en tout cas suranné mais qui apporte une bonne dose de modernité dans les sujets qu’elle explore (notamment la bisexualité de son héroïne et le fait que le personnage principal soit … une femme). Abby est un personnage attachant et Natalie Morales fait tout ce qu’elle peut pour que l’on aime sa présence à l’écran. Il y a aussi tout le concept autour de la véritable camaraderie qu’il y a dans ce bar clandestin et je dois avouer que c’est un truc qui m’a tout de suite mis en joie. Sans parler de l’ambiance nocturne (la série est tournée en extérieure) qui n’aurait pas été possible en studio classique pour une comédie de ce genre là. Les comédies sont souvent difficiles à cerner et Abby’s en fait partie, mais elle a énormément de potentiel si celui-ci est bien exploité. Les personnages sont plutôt bons et le point de départ (qui ne me donnait aucune confiance), est finalement ce qui rend le tout assez séduisant pour le moment. Reste à développer les dialogues et les intrigues de chacun, ce qui pourrait alors par la suite réellement donner un coup de fouet à cette comédie.

Note : 6/10. En bref, une bonne surprise qui mérite d’être soutenue.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article