Critiques Séries : The Village. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Village. Saison 1. Pilot.

The Village // Saison 1. Episode 1. Pilot.


NBC tente avec The Village de trouver le compagnon idéal pour This is Us et franchement, ce n’est pas ce que j’attendais. C’est sympathique par moment, mais loin d’être transcendant. Le seul élément intéressant dans The Village c’est son potentiel. Si la série l’exploite suffisamment bien, elle a réellement de l’or entre les mains. Créée par Mike Daniels (Shades of Blue, Sons of Anarchy), la série nous plonge très rapidement dans l’univers de cet immeuble et de ces destins croisés. Sous forme de chronique de vies diverses, la série met rapidement en place ses personnages mais les histoires sont sirupeuses et manquent cruellement de fond. On se retrouve alors avec une formule que This is Us a déjà exploité et des clichés en veux-tu en voilà qui n’engage pas le téléspectateur dans ce qui aurait pu être une très belle aventure. Le porno sentimental c’est tout de même une sacrée manipulation. Le fait que les habitants d’un même immeuble soient plus que des voisins mais plutôt une sorte de grande famille où tout le monde s’aime et s’entraide est sacrément utopique. Melrose Place avait concentré ses personnages dans un même lieu, mais pour la bonne cause. Ici, ce qui ressort finalement de The Village n’a pas du tout le même aplomb, sans parler du fait que la série se repose énormément sur le chemin tracé par This is Us. C’est comme une pâle copie, en beaucoup moins bien.

Les destins croisés des habitants d'un même immeuble new-yorkais, qui malgré leurs différences culturelles et générationnelles, vont comprendre que les défis de la vie sont plus faciles à affronter avec le soutien de sa famille de coeur, formée des amis et voisins qui les entourent.

Parmi les personnages que The Village nous présente dans ce premier épisode, la plupart (voire tous) sont faciles à oublier. Il n’y a aucun de ces personnages qui sort vraiment du lot et pour lequel on aurait envie de voir la suite de ses aventures. La série mélange tout un tas d’intrigues sans véritablement créer de liens ou de subtilités, ce qui rend le tout décousu et donne l’impression de voir l’un de ces films chorales sans saveur qui fleuri souvent sur nos écrans. Le côté particulièrement tire-larmes de la série où l’on doit s’apitoyer sur le sort de tout le monde est vraiment irritant. Alors que ABC a réussi quelque chose de magnifique avec A Million Little Things, NBC se casse les dents sur le trottoir avant même d’entrer dans le vif du sujet avec The Village. Ce n’est pas non plus en rajoutant des tragédies ici et là dans la vie de chacun que l’on aura envie de s’infliger cette dose de mélodrame hebdomadaire. Mais, le seul élément positif à retenir de The Village est son potentiel. Si ce premier épisode est complètement raté à mes yeux, il laisse tout de même entrevoir quelques possibles évolutions dans les prochains épisodes qui pourraient être intéressantes. Ce n’est donc pas de la grande série, rien d’indispensable mais peut-être qu’avec le temps, cela pourrait gagner mon coeur. Je dis bien peut-être.

Note : 3/10. En bref, des clichés au milieu d’un pathos relativement pompeux n’engage pas vraiment…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article