Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 9. Episode 12.

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 9. Episode 12.

The Walking Dead // Saison 9. Episode 12. Guardians.


Cette saison 9 de The Walking Dead continue d’être pleine de surprises. « Guardians » poursuit alors sur la lancée de l’épisode précédent de façon intéressante. Notamment en redonnant à Michonne une vraie place dans les réflexions posées dans cette seconde partie de la saison. J’aime bien sa relation avec la fille Grimes car elle permet de rappeler aussi les thématiques de cette saison et de parler de choses intelligentes avec un ton bien plus intéressant que d’autres saisons ont pu le faire. Pendant ce temps, Alpha continue d’asseoir son pouvoir et toutes les scènes dans la forêt (avec une décapitation plutôt gore) viennent rappeler aussi les racines de The Walking Dead qui sont celles de l’horreur. J’aime bien la philosophie d’Alpha qui change réellement de ce à quoi on a été habitué jusqu’à présent dans The Walking Dead. En effet, cette version brutale du Darwinisme, qui forme une idéologie qui pense permet à ceux qui la suive de rester en vie, mais aussi le début d’un nouveau monde. Cette façon de critiquer la société et cette volonté archaïque que certains ont d’en recréer une à chaque fois pour conserver l’état de l’ancien monde est intéressant. C’est une réflexion qui est faite de façon intelligente et permet de confronter les opinions. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que The Walking Dead fasse autant preuve d’intelligence neuf ans après mais je suis forcé de constater que c’est le cas.

La série aborde donc des thématiques plus riches et surtout plus adultes, qui apportent une vraie réflexion de fond sur l’état du monde que The Walking Dead dépeint, à la fois avec les menaces extérieures mais également avec cette menace zombie omniprésente. Michonne de son côté revient sur le devant de la scène alors qu’elle réalise petit à petit que faire confiance aux autres signifie aussi faire des sacrifices. Maintenant qu’ils savent tous qu’il y a les Whisperers dehors, The Walking Dead tente aussi de confronter les opinions de chacun et de donner à Michonne une vraie occasion de sortir de terre. Même Negan de son côté est bien plus intéressant cette année derrière des barreaux que durant les deux saisons où il a tenté d’asseoir une certaine forme de pouvoir sur les autres. Pourtant, son introduction au début de la saison 7 était étonnante et rappelait les meilleurs moments horrifiques que The Walking Dead a pu nous faire partager, cette peur de l’autre et de ce que ce dernier peut faire au nom du pouvoir suprême. Mais la série n’abandonne pas le reste, notamment ses intrigues soap-esque à Alexandria : Rosita est enceinte avec l’enfant de Siddiq mais veut que cela soit Gabriel qui l’élève avec elle. Si pour le coup ce n’est pas ce que j’ai vu de mieux dans The Walking Dead, cela a tout de même le mérite d’équilibrer l’épisode avec quelque chose de plus léger.

Note : 7.5/10. En bref, encore une solide aventure de The Walking Dead.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article