Critiques Séries : What We Do in the Shadows. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : What We Do in the Shadows. Saison 1. Pilot.

What We Do in the Shadows // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Jemaine Clement (Flight of the Conchords), What We Do in the Shadows n’est autre que l’adaptation en série de son film Vampires en toute intimité (dont les dialogues avait été réécrit par des comiques en France, pour un résultat sacrément raté à mon humble avis). Mais pour avoir vu le film original en VO, What We Do in the Shadows ressemble énormément à l’ambiance du film de départ. Et… c’est une très bonne nouvelle. L’ouverture de cet épisode reprend alors très bien ce qui a pu faire l’intérêt du film original et je dois avouer que cela m’a permis de rapidement me mettre dans le bain et donc d’apprécier ce que j’avais sous les yeux. Cette nouvelle série de FX est donc pleine d’idées farfelues qui d’un côté fonctionnent plutôt bien et permettent d’utiliser le registre des vampires autrement que dans les dernières productions du genre (Le Vampire d’Istanbul sur Netflix ou Legacies sur The CW). Le réalisateur du film original est encore présent pour réaliser ce premier épisode, ce qui permet de garder aussi une certaine cohérence visuelle qui colle parfaitement avec ce que je venais chercher en regardant What We Do in the Shadows. En termes de rythme et de mise en place des petites blagues de l’épisode, on retrouve ce qui faisait le charme du film original. Sans parler de l’intrigue principale et des parallèles stylistiques que l’on peut faire.

Ce reportage propose de suivre le quotidien de Nandor, Laszlo, Nadja et Guillermo, quatre vampires âgés de plusieurs siècles, vivant en coloc dans le New York d'aujourd'hui. Comment s'organise leur cohabitation ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un dîner ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ?

Le film et le pilote de What We Do in the Shadows démarrent tout seul sur une réunion de vampires. Tout cela a beau parfois trop ressembler au film, comme une occasion pour les créateurs de l’univers de refaire la même chose mais en plus loin, c’est toujours efficace. Cependant, il y a beaucoup de scènes dans ce premier épisode et si peu d’intrigues. L’épisode passe le plus clair de son temps à introduire les personnages pendant que le reste est dédié à l’intrigue même de cet épisode mais sur une petite demi-heure de temps, je dois avouer que c’est un peu maigre parfois. C’est le seul vrai défaut que je pourrais donner à cette série qui change un peu des productions habituelles du genre fantastiques. Il y a parfois un truc que l’on retrouve aussi dans le cinéma de Del Toro (que l’on a vu dans The Strain) derrière cette utilisation des couleurs. Mais sans le talent, et surtout sans l’aspect dramatique car ici, tout est réellement très comique. What We Do in the Shadows est donc une petite sucrerie à consommer sans modération qui fait de belles promesses pour la suite de la saison en espérant juste qu’ils donnent plus de choses à faire aux personnages que dans ce premier épisode.

Note : 7.5/10. En bref, une entrée en matière réussie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article