Critique Ciné : Alex, le destin d'un Roi (2019)

Critique Ciné : Alex, le destin d'un Roi (2019)

Alex, le destin d’un Roi // De Joe Cornish. Avec Louis Serkis, Tom Taylor et Rebecca Ferguson.


Véritable échec au box office, Alex, le destin d’un Roi portait pourtant une idée intéressante sur le papier. Malgré cet échec, je me suis laissé tenter par l’aventure. L’idée de moderniser la légende d’Excalibur me rendait curieux de voir ce que Joe Cornish avait en stock. Ce dernier a pourtant écrit l’excellent Attack the Block, Ant-Man ou Les aventures de Tintin de Steven Spielberg. Mais avec Alex, le destin d’un Roi, il échoue lamentablement à tourner son idée de départ en mine d’idées. Car le film tourne en rond et laisse ses personnages parfois ennuyeux vaquer à toutes sortes d’occupations. Le truc le plus problématique est sûrement le manque d’engagement du scénario dans l’histoire qui avance à petits pas. Peut-être que la fraicheur de l’ensemble (car oui, c’est original et de ce point de vue là, pas totalement raté) aurait pu rattraper le manque de surprises et un héros légèrement mou du genou, mais non. Car c’est difficile d’effacer tous les problèmes que le film accumule, en plus d’avoir du mal à faire évoluer l’intrigue globale du film de façon soigneuse. A certains moments, le film est en roue libre et tourne autour des mêmes choses, ce qui créé forcément l’ennui et donc mon désintérêt.

Alex est un écolier ordinaire de 12 ans dont la vie va être bouleversée par la découverte de l’épée mythique Excalibur. Il doit à présent former une équipe de chevaliers composée de ses amis, de ses ennemis et du légendaire Merlin l’Enchanteur, afin de contrer la maléfique Morgane, venue du Moyen-Age pour détruire le monde. Alex devra alors se transformer en un héros qu’il n’a jamais rêvé de devenir.

Je sais que Alex, le destin d’un Roi est avant tout destiné aux enfants et aux pré-ados, mais j’ai toujours aimé les films d’aventure mettant en scène des enfants. Ce sont généralement des mines d’idées amusantes qui viennent nous rappeler notre enfance et nous faire rêver. Bien que je ne m’attendais pas à un Goonies 2.0, je m’attendais à ce que l’aventure s’inspire justement plus de ses ainés, avec un brin d’émotion. Car l’émotion est assez inexistante durant l’heure et demie de ce film, ce qui ne permet pas de s’attacher aux personnages. Ensuite, la grossière erreur est son héros. Alex, le destin d’un Roi dépeint un personnage intéressant mais incarné par un acteur mou comme un marshmallow. Du coup, Alex, le destin d’un Roi doit se reposer sur quelques idées amusantes qui feront rires quelques instants mais qui seront rapidement balayés par une évolution narrative des plus fainéantes. Côté effets spéciaux, rien de très brillant non plus même si l’on serait dans le haut du panier des films du genre. Au final, Alex, le destin d’un Roi restera donc un film divertissant sans aucun plus à nous offrir et c’est vraiment dommage.

Note : 3/10. En bref, j’avais bien aimé l’idée de départ, mais le film est mou du genou et inégal, préférant tourner autour de blagues potaches plutôt que de réellement raconter une aventure palpitante avec ses surprises.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article