Critiques Séries : No Good Nick - Le Secret de Nick. Saison 1. Episode 1 (Netflix)

Critiques Séries : No Good Nick - Le Secret de Nick. Saison 1. Episode 1 (Netflix)

No Good Nick - Le secret de Nick // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Alors que Netflix n’a de cesse de proposer du contenu frais sur sa plateforme, elle a dévoilé en catimini la nouvelle sitcom mettant en scène Melissa Joan Hart : No Good Nick ou en français Le Secret de Nick. Créée par Keetgi Kogan (Yo-kai Watch) et David H. Steinberg (American Pie 2), cette comédie met en scène des personnages classiques dans des situations assez vues et revues. Dans la lignée des comédies familiales que Netflix propose déjà (La fête à la Maison 20 ans après, Alexa et Katie), elle sort du lot grâce au fait qu’elle n’est pas une imitation d’une comédie qui existe déjà. On retrouve cependant ici tous les codes de la comédie de Disney Channel et/ou Nickelodeon, ce qui n’est pas toujours ma tasse de thé. L’humour n’est pas très révolutionnaire et pas hilarant non plus. Si la cible de No Good Nick semble clairement être les jeunes, voire très jeunes, elle aborde aussi parfois un ton un brin plus dramatique ce qui permettra surement aux parents de se laisser séduire par le produit. La série semble également miser sur le côté feuilletonnant de sa comédie avec de vraies intrigues à suivre sur plusieurs épisodes. Cela change donc un peu des formats de comédie habituel que l’on voit sur le petit écran où chaque intrigue est bouclée en un seul et même épisode.

La vie d'une famille est bouleversée lorsqu'une jeune arnaqueuse débrouillarde débarque chez elle en se présentant comme une lointaine parente.

L’idée d’avoir un personnage qui s’incruste dans une famille en se faisant passer pour quelqu’un d’autre est plutôt amusant. Cela peut tenir la route sur la saison de 20 épisodes (seulement 10 sont disponibles pour le moment) que Netflix a prévu de lancer. La série aborde aussi un côté plus fleur bleu qui n’est pas ce que j’apprécie le plus, mais qui pourra séduire le public de la cible. Le côté amourette est donc un peu niais par moment, gâchant donc l’idée de départ qui n’est pas forcément ratée. Le côté feuilleton à suivre est donc clairement la structure de la saison qui pourrait aussi changer la façon de consommer des sitcoms. Habituellement, un épisode voire deux est suffisant, mais ce premier épisode donne envie de voir la suite et donc d’enchaîner. Fondée sur le principe même de Netflix et de la consommation en binge-watching, No Good Nick a donc quelque chose à proposer qui change de ses consoeurs. Les mystères installés dans ce premier épisode ont de quoi rendre curieux, même si la série est imparfaite. Melissa Joan Hart et Sean Astin de leur côté forment un cocon familial plutôt sympathique qui permet là aussi de se laisser prendre au jeu.

Note : 5.5/10. En bref, une comédie destinée aux ados, mais qui a de quoi séduire par sa structure et certaines idées d’intrigues qui donnent envie de poursuivre l’aventure.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article