Critiques Séries : The Code (2019). Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Code (2019). Saison 1. Pilot.

The Code (2019) // Saison 1. Episode 1. Pilot.


CBS reste dans le monde militaire alors qu’elle a déjà une belle collection du genre (SEAL Team et la franchise NCIS) et sincèrement, ce n’est pas ce que j’avais envie de voir. Je n’espérais pas être bluffé par The Code, mais à quelque chose de moins générique et procédural, qui donne de la place aux aventures personnelles des personnages tout en nous impliquant réellement. Ce premier épisode m’a laissé l’impression étrange que la série date de plus de dix ans et que CBS a alors décidé de la ressortir de derrière les fageaux. Créée par Craig Sweeny (Limitless) et Craig Turk (FBI, The Good Wife), je dois avouer que The Code n’est pas spécialement à la hauteur de ceux qui l’ont créée. Pour un premier épisode, c’est assez souvent plat, sans grande envergure et avec une seule ambition : nous plonger dans une mécanique usée et bien huilée que la chaîne continue d’exploiter en tirant sur la corde. Peut-être que The Code est la série du genre qui permettra aux dirigeants de dire qu’il faut peut-être faire d’autres choses. Pourtant, Craig Sweeny est responsable de Limitless, l’une des séries procédurales les plus passionnantes que CBS ait proposé ces dernières années et Craig Turk a travaillé sur… The Good Wife. On se demander donc comment les passages en cours martiale peuvent devenir aussi ennuyeux et datés.

Les cerveaux les plus brillants de l’Armée américaine font face au quotidien aux défis les plus difficiles, à l'intérieur de la salle d’audience comme à l’extérieur.

Il est particulièrement difficile de s’investir dans une série où il n’y a rien qui donne envie de revenir. Les personnages sont plats et ennuyeux, l’intrigue de ce premier épisode (juger un militaire qui a perdu la tête et tué un de ses collègues) est quant à elle générique et sans grande ambition, etc. Sans parler de la mise en scène qui donne assez souvent de voir une série du début des années 2000 et pas quelque chose de très moderne. Il n’y a rien qui cherche à sortir du lot. La série suit donc tous les trucs que l’on peut attendre de la part d’une série procédurale de CBS sans jamais laisser de place aux personnages pour que l’on puisse s’attacher à eux. Peut-être que le pilote de départ (qui a été modifié par CBS) était plus intéressant, notamment dans le développement des personnages. Car ici, tout tombe très rapidement dans l’ennui le plus étonnant. Cela faisait un bout de temps que CBS n’avait pas proposé quelque chose d’aussi médiocre, voire mauvais par moment tant l’intérêt que l’on peut porter à The Code est sacrement difficile. Je ne doute pas que la série pourrait trouver son public, mais la suite se fera sans moi. Comment peut-on regarder une série du genre quand il y a tellement de bonnes et belles choses à découvrir à côté. Même Dana Delany (Desperate Housewives) me fait de la peine tant elle a l’air de s’ennuyer.

Note : 2/10. En bref, pas la bonne tasse de thé, du procédural plat et sans ambition.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article