Les nouvelles aventures de Sabrina - Chilling Adventures of Sabrina (Saison 2, 9 épisodes) : sombres sorcières

Les nouvelles aventures de Sabrina - Chilling Adventures of Sabrina (Saison 2, 9 épisodes) : sombres sorcières

Après une première partie réussie et un épisode de Noël joviale, Les nouvelles aventures de Sabrina est de retour sur Netflix pour sa seconde partie (ou saison 2 pour les plus puristes). Avec une salve de neuf nouveaux épisodes, la série va plus loin dans son côté sombre, plongeant ses personnages dans les ténèbres. Cette adaptation du comics Archie est bien plus sombre que Sabrina l’apprentie sorcière que j’ai pu connaitre dans mon enfance et au fond, je trouve que c’est une agréable surprise. Bien qu’imparfaite, la première partie était une façon de donner une ambiance plus gothique à l’héroïne, plongeant petit à petit Sabrina dans un univers plus sombre. Depuis qu’elle a signé Le Livre de la Bête, Sabrina n’est plus du tout la même et c’est d’ailleurs l’une des grandes promesses de cette saison 2 : changer le personnage et le faire évoluer dans un univers beaucoup plus sombre. En nous donnant accès à toute la partie 2, Les nouvelles aventures de Sabrina parvient donc à ne pas souffrir de l’attente du téléspectateur de voir la suite et permet donc de juger l’ensemble d’une traite. Seulement six mois après la partie 1, il aurait été difficile d’oublier tout ce que l’on a pu voir, sans parler de la piqûre de rappel offerte à Noël.

A l’issue de la première partie, Sabrina signait donc le Livre de la Bête, prêtant ainsi allégeance à Satan. Tout cela a des conséquences qui peuvent être aussi bonnes que mauvaises et la série décide de décortiquer le tout dans cette partie 2 plutôt savoureuse dans son ensemble. D’ailleurs, cela fait vraiment du bien de changer un peu l’ambiance en noircissant le trait. L’académie des Arts invisibles est un décor beaucoup plus gothique et sombre, permettant à Les nouvelles aventures de Sabrina d’assumer pleinement ce qu’elle voulait être dès le départ. Sabrina peut donc changer les choses de l’intérieur, contre les traditions familiales et religieuses de sa « patrie ». Dès le premier épisode de la partie 2, Sabrina apprend l’existence du statut « top boy », où représentant des élèves. Mais Sabrina s’en mêle et donc ce rôle habituellement donné à un personnage masculin, est remis en cause. Les nouvelles aventures de Sabrina continue donc de chambouler le monde ultra masculin de Sabrina en ajoutant une bonne dose de féminisme et de combat des préceptes archaïques. C’est donc une série qui continue de s’engager pour l’égalité des femmes, et ici dans le monde des sorciers/sorcières. C’est audacieux et plutôt bien fichu encore une fois.

Elle veut maintenant la place du Père Blackwood et ainsi devenir la première Grande Prêtresse. Elle est alors soutenue par sa tante Zelda, même si cette dernière n’est pas forcément là pour assumer pleinement ce qu’elle pense. Elle a le cul entre deux chaises pour parler familièrement. Mais justement, cela ajoute un peu de piquant amusant à la série, que le scénario manie plutôt bien. Le fait que les deux parties aient été écrites en pensant chacune à l’autre permet d’avoir un récit cohérent qui ne revient pas des années après sur ce qui s’est passé précédemment. Les relations entre les personnages féminins de Les nouvelles aventures de Sabrina sont toutes plus intéressantes et soignées les unes que les autres. D’ailleurs, la partie 2 fait la promesse rapidement de souder un peu plus toutes ces relations afin de créer une synergie assez féministe. Le seul truc que je trouve par moment regrettable dans Les nouvelles aventures de Sabrina est cette impression que la série a été filmée avec le cul d’une bouteillqe. C’est souvent très sombre, donnant l’impression que l’on ne voie strictement rien à l’écran. Cette mise en scène est donc un vrai problème pour la lisibilité de certaines scènes, mais le scénario tente alors de rattraper le tout à sa façon.

Cette partie 2 est donc peut-être plus convaincante que la première car elle affirme réellement tout ce que Les nouvelles aventures de Sabrina tente de construire depuis le départ. A la fois dans ses convictions, mais aussi au travers d’un récit sombre pleinement assumé qui fait évoluer ses personnages. Parfois plus folle aussi, cette saison 2 casse certains codes pré-établis dans la saison 1 tout en renouvelant le genre à sa façon. Certaines scènes sont alors à glacer le sang, à placer plus dans le registre de l’horreur mais là aussi, c’est une façon pour Les nouvelles aventures de Sabrina de tirer son épingle du jeu. Les intrigues complexes, les épisodes rythmés, et la diversité des thématiques et des personnages abordés permet donc à Les nouvelles aventures de Sabrina d’avoir encore pas mal de ressources pour les saisons 3 et 4 déjà commandée par Netflix (ce qui laisse à penser que ces deux nouvelles saisons seront écrites l’une et l’autre de façon conjointe, permettant ainsi un vrai développement intelligent des intrigues).

Note : 7/10. En bref, plus sombre et plus assumée, une saison 2 assurément Sabrina.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article