The Blacklist (Saison 6, épisodes 12, 13 et 14) : « What doesn’t kill you makes you stronger »

The Blacklist (Saison 6, épisodes 12, 13 et 14) : « What doesn’t kill you makes you stronger »

La première partie de la saison avait laissée croupir Red en prison, jusqu’à la conclusion de cette aventure carcérale dans « Bastien Moreau : Conclusion » (6.12). Dans ce dernier, Red est sur la chaise avant d’être exécuté, mais il y a un twist ultra prévisible dans cette aventure. Si j’aime bien le fait que l’on puisse se demander si Red va s’en sortir, on sait très bien qu’il n’y aura rien de très étonnant à découvrir que le Président va sauver les fesses de Red car le FBI a besoin de Red et que Cooper va faire en sorte d’utiliser toutes les ressources en son pouvoir pour faire pression. Du coup, ce n’est pas tant cette partie de l’intrigue qui est intéressante mais plutôt la conclusion de l’histoire de Bastien Moreau, incarné par Christophe Lambert. Le fameux « Corcican ». Ce dernier est lié à une conspiration d’ordre international. Et l’épisode, plutôt rythmé dans son ensemble, n’hésite pas à mélanger toutes les intrigues de la saison afin de nous offrir un spectacle efficace. Notamment avec les capacités de Samar sur le terrain qui sont plus que remises en cause. J’aime bien la façon dont la série s’amuse de tout ce qu’elle met en place dans The Blacklist. Elle aime mettre ses personnages en péril et c’est tout ce que l’on peut attendre. Mais afin de pouvoir partir dans une nouvelle direction, la saison décide aussi par la même occasion de libérer Red de prison.

C’est avec « Robert Vesco » (6.13) que la seconde partie de la saison peut réellement commencer. Dans ce dernier, Red et notre équipe du FBI reprend du service comme par le passé mais tout ce qui s’est passé dans la première partie de la saison pèse sur ce que l’on voit actuellement. J’aime bien le fait que The Blacklist gère les conséquences de ce qu’elle développe autour de ses personnages en influençant les enquêtes de façon intelligente. Robert Vesco, un escroc connu, est donc au coeur de cette aventure et permet à Red de retrouver le ton sarcastique qui fait aussi de lui ce personnage fascinant. James Spader est bien plus en forme à l’air libre, du coup le plaisir reste entier. Pourtant, ce n’est pas ce que j’ai préféré non plus cette année. L’épisode est un retour presque trop brutal à la mécanique habituelle de la série. Reste alors la décision de Samar, qui permet de faire évoluer le personnage une nouvelle fois, et surtout cela permet à The Blacklist de se séparer d’un élément dramatique qui aurait peut-être duré trop longtemps s’il se poursuivait. Mon épisode précédent parmi ces trois épisodes c’est « The Osterman Umbrella Company » (6.14) où Red et Liz enquêtent sur une organisation secrète d’assassins engagés par les agences de renseignement dans le but d’éliminer d’anciens agents qui pourrait leur causer du tord.

Cette intrigue est particulièrement bien ficelée, avec la bonne dose d’espionnage, contre espionnage, double agent, etc. qu'il nous faut pour passer un bon moment. En dehors de l’action omniprésente, c’est une affaire qui permet réellement à The Blacklist de nous plonger dans des affaires différentes. Cependant, le vrai twist de l’épisode qui s’avère réellement intéressant c’est celui qui implique Samar. Cette dernière est poursuivie par l’un des assassins de la Osterman Umbrella Company. Les retournements de situation sont constants et je ne m’attendais pas forcément à ce que cela aille dans ce sens là. Finalement, The Blacklist sait encore une fois se renouveler tout en impliquant des personnages divers. L’histoire que The Blacklist développe autour de Samar depuis le début de la saison a donc été faite pour cet épisode en particulier et je dois avouer qu’au delà des implications émotionnelles logiques, l’ensemble fonctionne bien. Je dois avouer que j'ai un peu de mal à dire au revoir à Samar, mais d'un autre côté je pense que le personnage a fait une belle sortie.

Note : 7/10. En bref, des aventures variées et efficaces. Surtout pour la dernière de cette salve.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article