The Passage (Saison 1, épisodes 6 à 10) : et si Dracula pouvait guérir la grippe ?

The Passage (Saison 1, épisodes 6 à 10) : et si Dracula pouvait guérir la grippe ?

Avant toute chose, il faut savoir que The Passage est basée sur une trilogie de romans plutôt culte de Justin Cronin. Sauf que voilà, la série bien que sympathique par moment, perd souvent le contrôle de ce qu’elle raconte et surtout l’intérêt du téléspectateur qui va avec. Mais sans trop savoir pourquoi, la seconde partie de la première saison a su m’accrocher sans trop de difficultés, me donnant même envie de potentiellement voir une saison 2. Quand on pense que Ridley Scott avait mis une option sur l’adaptation au cinéma de ces romans, je me demande parfois comment cela a pu se retrouver en série. Mais d’un autre côté, The Passage n’est pas totalement ratée. Les intrigues de la saison se développent assez rapidement, sans perdre de temps et parviennent alors à devenir rapidement accrocheuses. On se laisse prendre au jeu même si les facilités narratives tirées par de grosses ficelles ne sont pas forcément toujours à la hauteur de ce que l’on peut attendre de la part de la série. La série démarrait au départ sur une histoire de pandémie de grippe qui pourrait tuer une partie de la population américaine. Sauf que tout cela va rapidement tourner au vinaigre, quand les vaccins testés sur des prisonniers, vont les transformer en… suceurs de sang. Mais la série a beaucoup d’humour sur la façon dont elle les appelle.

Il y a même une réplique dans l’épisode 3 qui moque justement le nom « vampire » en disant que l’on ne peut pas les appeler ainsi, que ce n’est pas possible de justifier cela scientifiquement avec un tel nom sorti de toutes les mythologies possibles et imaginables. Mais j’aime bien justement le fait que The Passage tente de raccrocher le côté vampire à une véracité scientifique, ou en tout cas à une entité qui ressemble fortement à Dracula et les autres. Car nous sommes dans notre présent à nous, et pas dans un truc imaginé de toute pièce. La série veut que l’on croit dur comme fer (même si c’est souvent difficile) au fait que The Passage peut se passer dans la réalité. La série développe aussi la fascination autour des scénarios apocalyptique (dont je suis fan personnellement aussi), mais aussi le spectre de l’immortalité, etc. Le casting quant à lui, parvient à se tenir et surtout à offrir de bons moments entre les personnages; Si le pilote n’était pas spécialement brillant, c’était sûrement à cause des changements qui ont du intervenir pour faire plaisir à la chaîne entre temps. Un peu comme tous ceux qui aiment The Gilfted, The Passage est passable. Ce n’est pas forcément une mauvaise série ni une très bonne, mais elle parvient à faire le boulot que l’on peut lui demander.

Les dialogues sont par moment trop mécaniques et la série a aussi un peu de mal à nous amener vers le double épisode final (qui est plutôt efficace en son genre et dans la lignée de ce que la saison a pu nous offrir). Mais The Passage reste aussi frustrante dans sa mécanique bien huilée, ce qui donne un côté parfois très prévisible à ce que la série nous conte et je trouve ça dommage. Je n’ai pas lu les romans dont la série est adaptée mais je dois avouer que cela me rend curieux. Il y a pas mal de questions philosophiques que la série ne gratte pas mais aborde en surface qui doivent probablement être traités de façon bien plus intéressante dans les livres. The Passage est donc une série étrange, en marge de pas mal de choses déjà faites sur les vampires précédemment mais c’est plutôt divertissant à sa manière, comme un petit divertissement à grignoter entre deux pauses clopes sans trop se soucier de la suite. Car finalement, sans trop savoir pourquoi j’ai été happé par la saison dans son intégralité après avoir été particulièrement déçu du voyage après le premier épisode (voire même aussi après le second).

Note : 5.5/10. En bref, une série honorable et divertissante derrière son côté parfois légèrement superficiel.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article