Critiques Séries : Ambitions. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Critiques Séries : Ambitions. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Ambitions // Saison 1. Episodes 1 et 2. Friends & Lovers / Woman to Woman.


Dans sa stratégie de développement de soaps en tout genre, OWN continue de proposer des séries maisons. Ambitions fait partie des séries que j’attendais avec le plus d’impatience cet été et je n’ai pas été déçu. Tous les ingrédients sont là pour être mon nouveau petit guilty pleasure. Créée par Jamey Giddens (The Rich and the Ruthless), ce dernier connait bien le genre et compte bien l’exploiter à merveille ici. La série part forcément en sucette très rapidement et le scénario fourmille d’incohérences mais ce n’est pas un problème étant donné que globalement, le tout prend. Il faut dire que Robin Givens (The Fix, Riverdale) est parfaite dans ce genre de séries. Elle donne tout ce qu’elle peut pour rendre ce personnage absurde mais c’est justement ce qui fait aussi tout l’intérêt de la série. Avec des intrigues tirées par les cheveux, du sexe en veux-tu en voilà, ces deux épisodes s’amusent des codes du genre pour mieux nous divertir. Si je conçois que cela ne sera pas la tasse de thé de tout le monde, Ambitions me rappelle le moment où j’ai découvert The Haves and the Have Nots, un succès immense sur OWN, qui aujourd’hui est un soap dont je me délecte de chaque épisode (et encore, j’ai la fin de la saison 5 à regarder).

Une femme vient de déménager et souhaite, par la même occasion, donner un second souffle à son mariage. Elle va se retrouver confrontée aux personnes les plus puissantes -mais aussi malhonnêtes- de son nouveau cadre de vie.

Le fait que les intrigues soient toutes liées autour des personnages permet aussi d’éviter que chacun joue dans son coin et donc de faire une série plus polyvalente et mettant en avant un groupe de personnages. Si Stephanie Lancaster est forcément parfaite et impose tout de suite quelque chose, la série joue sur d’autres codes pour mieux nous amuser et je dois avouer que cela a réussi à fonctionner avec moi. Stephanie est quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux et Robin Givens fait de son mieux pour en faire des tonnes. C’est peut-être aussi ça qui donne à cette série ce charme de l’absurde qui devient particulièrement divertissant au milieu du premier épisode. Ce que j’ai aussi aimé dans ces deux premiers épisodes est fait que la série n’a pas peur de partir de zéro pour faire quelque chose de rapidement barré par la suite. Comme la confrontation avec Peters quand il débarque au restaurant. C’est le genre de moments complètement barrés qui deviennent amusant et permettent justement de donner à Ambitions tout les ingrédients que je viens chercher en la regardant. Je serais présent pour voir la suite, soyez en sûr !

Note : 6.5/10. En bref, du soap absurde mais fun qui deviendra probablement mon plaisir coupable de cet été.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article