Critique Ciné : Obsession Secrète (2019, Netflix)

Critique Ciné : Obsession Secrète (2019, Netflix)

Obsession secrète // De Peter Sullivan. Avec Brenda Song, Mike Vogel et Dennis Haysbert.


Spécialiste du téléfilm de Noël, Peter Sullivan a réalisé pour Netflix ce qui ressemble justement à un téléfilm Lifetime. Si sur certains points Obsession secrète gagne facilement des points, tout est terriblement prévisible et fini alors par rapidement devenir ronronnant. C’est le genre de films de l’après-midi où l’on connait déjà la fin avant même d’avoir vu une minute du film (et le trailer n’aidera pas quiconque voudrait voir Obsession secrète). On n’est pas vraiment ici face à un film Netflix mais plutôt un téléfilm que Netflix aurait décidé de produire pour agrandir son catalogue. Le casting est plutôt léger (ce qui permet d’un autre côté de se concentrer réellement sur les personnages et le côté parfois oppressant de la chose). Le scénario suit plus ou moins tous les poncifs du genre, notamment ceux du téléfilm de l’après-midi donc il ne faut pas vraiment chercher à être surpris. Mais d’un point de vue production, je dirais que Obsession secrète a tout de même la qualité d’être plutôt agréable à suivre. C’est le genre de petit film que l’on a envie de suivre un dimanche après-midi pluvieux, où l’on pose son cerveau à côté, pour espérer parfois avoir quelques frissons.

Une femme se retrouve partiellement amnésique après une violente attaque. Mais alors qu'elle se bat pour retrouver la mémoire, peut-elle faire confiance à ses proches ?

Le casting en lui-même est important. Bien que chacun ne fasse pas vraiment de vagues, Mike Vogel (Cloverfield) est plutôt sympathique en psychopathe prêt à tout pour avoir enfin celle qu’il aime auprès de lui. Dennis Haysbert (Président Palmer dans 24) a beau se retrouver avec des dialogues particulièrement ronronnants mais parvient justement à les embellir par moment. Et si quelqu’un pouvait le faire, c’est bel et bien lui. Quant à Brenda Song (Amphibia, Dollface), elle est plus ou moins à la hauteur du personnage de cruche que le film lui donne (jusqu’au moment où elle se réveille enfin). D’un point de vue narratif, je dirais que Obsession secrète tire parfois un peu trop sur la longueur, laissant alors certaines scènes s’éterniser plus que cela n’est nécessaire. Je m’attendais à ce que Obsession secrète puisse être parfois autre chose que le produit que j’imaginais mais non, le film reste fidèle à ce qu’il a voulu être dès le départ. Mais il devrait faire l’affaire si vous cherchez justement un petit moment sympathique à passer devant votre télévision en voulant trouver un petit thriller de mari cinglé.

Note : 4.5/10. En bref, honorable mais pas mémorable.

Date de sortie : 18 juillet 2019 - Directement sur Netflix

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Kabrou 10/09/2019 13:36

Valide