Critiques Séries : Euphoria (US). Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Euphoria (US). Saison 1. Episode 5.

Euphoria (US) // Saison 1. Episode 5. Bonnie and Clyde.


Avec tout ce que la série a développé depuis le début de la saison, en tentant parfois de donner à certains personnages l’aura qu’ils méritent, dans un sens cet épisode était nécessaire. Quand Maddy parle de Nate, on a alors l’impression de voir Bonnie and Clyde.

Maddy - « He’d fucking kill for me and I’d fucking kill for him »

Et dans un sens, c’est une bonne idée. Surtout que cela permet enfin de donner à Maddy une place différente et de mettre un peu la lumière sur son personnage. L’épisode se concentre cette semaine sur les relations des personnages, plutôt du côté romantique et de l’emprise que la romance peut avoir sur leur perception des choses. Notamment Maddy (même si ce qu’elle dit elle ne le pense pas vraiment) et Nate. Quand Maddy est accusée d’être une victime de violences conjugales dans sa relation avec Nate, les choses s’accélèrent et encore une fois, Euphoria tente d’être une série éducative. Il faut en parler ! Oui, je suis d’accord mais la façon de faire passer le message n’est pas vraiment la plus subtile non plus.

Pour autant, si l’on compare cet épisode aux deux précédents, il y a un changement réellement bienvenu. Et puis Maddy parle de ses références et notamment de Sharon Stone dans Casino. Je ne veux pas dire qu’une ado ne peut pas connaitre ce film mais je connais peu de gens qui se sont farcis le film de Martin Scorcese (et ce n’est pas vraiment son meilleur non plus). Pourquoi chercher de vieilles références plutôt que de dire par exemple que la référence de Maddy c’est Gossip Girl ou je ne sais quel produit plus approprié par rapport à son âge ? Bonne question.

Tout le mélodrame que la série joue autour de Maddy et de Nate fonctionne suffisamment pour que l’on ait envie de voir la suite et cela me suffit amplement. Surtout que cela donne un peu plus de place au père de Nate (et ses vidéos pornos). En parallèle, la série continue de développer ses grandes intrigues (et notamment la relation entre Jules et Rue). La relation entre Jules et Rue est suffisamment réussie pour donner envie de voir ces deux jeunes filles partager des moments ensemble. Jules se sont concernée par rapport à la toxicomanie de sa « soeur » de coeur Rue. Rue commence enfin à aller mieux (de ce que l’on voit ici), mais je me demande vraiment ce que la série compte faire par la suite. Surtout que le délit de la romance entre Jules et Rue est évident quand Ali vient rappeler à Rue que tout ce qui se passe au lycée n’est pas fait pour durer toute la vie.

Note : 7/10. En bref, la série reprend des couleurs après avoir plus ou moins plongé dans les deux épisodes précédents.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours

Commenter cet article