Critiques Séries : Euphoria (US). Saison 1. Episode 7.

Critiques Séries : Euphoria (US). Saison 1. Episode 7.

Euphoria (US) // Saison 1. Episode 7. The Trials and Tribulations of Trying to Pee While Depressed.


Le titre de cet épisode a quand même quelque chose d’étrange. Parler de faire pipi ? Bon, c’est un sujet récurrent dans Euphoria où Rue doit faire pipi pour se faire contrôler par sa mère et savoir si elle prend encore ou non de la drogue. Mais cet épisode est surtout celui de Cassie, où l’on va en apprendre un peu plus à son sujet (et ce n’est pas tout rose). A côté de ça, Jules a besoin de prendre un peu l’air (surtout après ce que Nate lui a fait) et je trouve son épopée ici plutôt plaisante même si encore une fois, Euphoria c’est plus une question de visuel que d’histoires. C’est dommage de laisser la série naviguer de la sorte sans réellement parvenir à trouver un moyen de la rendre plus palpitante.

Tout d’abord l’histoire de Cassie qui prouve encore une fois que tous les personnages de Euphoria ont une vie complètement déglinguée. L’histoire des parents de Cassie est terrible, ne serait-ce que son père voulant la pousser à devenir une patineuse professionnelle ou encore les problèmes de sa mère malgré leur amitié débordante. On sait que Rue n’est pas vraiment une narratrice hors pair dans le sens où elle a déjà avoué que tout ce que l’on voit et qu’elle raconte n’est pas toujours correct. C’est d’ailleurs fascinant de raconter la vie des personnages au travers du point de vue d’un personnage drogué qui ne sait pas toujours ce qu’il dit et si ce qu’il dit est la vérité ou non. Mais l’histoire de Cassie reste encore une fois terrifiante, comme les histoires précédentes mais avec une vraie dose de bons sentiments dedans qui change un peu de ce à quoi je m’attendais au départ.

Mais le pire ? C’est que Rue nous raconte que Cassie est tombée amoureuse de tous les garçons qu’elle a rencontré et qu’elle est incapable de leur dire. Je me demande si Cassie n’est pas enceinte par contre, et je ne serais pas surpris, ce qui rend la fin de la saison d’autant plus intéressante.

Du côté de Rue, c’est la dépression qui est en train de la gagner. C’est plutôt réaliste dans son ensemble et surtout réussi, ce qui dans un sens permet de réellement apprécier le tout. Et le fait qu’elle regarde Love Island me ferait presque rire, même si au fond l’idée qu’il y a derrière ne l’est pas du tout. Jules de son côté a aussi du mal à vivre l’après épisode précédent et donc après avoir découvert que Tyler était en fait Nate. Je me demande ce que la suite nous réserve mais Euphoria est un objet étrange à la fois un truc aux intrigues pas franchement bien écrites, et de l’autre un objet fascinant aux images magiques.

Note : 6/10. En bref, l’histoire de Cassie prend le dessus et la dépression de Rue gagne du terrain.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article