Critiques Séries : Pose. Saison 2. Episode 6.

Critiques Séries : Pose. Saison 2. Episode 6.

Pose // Saison 2. Episode 6. Love’s in Need of Love Today.


Ryan Murphy et son amour des comédies musicales se devait de se retrouver dans Pose et il choisit cet épisode en particulier pour nous offrir la comédie musicale aussi touchante que belle qu’il pouvait faire mettant en scène Pray Tell et Patti LuPone. Mais au delà de ces jolis numéros, cet épisode de Pose n’est pas le meilleur que j’ai pu voir cette saison. La série est globalement centrée sur l’art de la performance (en plus de raconter les histoires de chacun de ses personnages) mais aussi sur l’évolution de la communauté queer et drag de New York. Mais au delà de cet épisode qui se transforme rapidement en musical, je dirais que cet épisode a du mal à trouver le pont qui pouvait la conduire à faire ça.

Disons que cet épisode n’avait pas besoin de musique (ou pas autant) pour raconter ce qu’il veut faire. Toutes les séquences musicales de cet épisode symbolisent parfaitement ce que cette série raconte, sont divertissantes et touchantes, mais je dirais qu’il manque un petit truc à cet épisode. Pourtant, c’est l’épisode où la santé de Pray Tell lui fait défaut. Et cela aurait justement dû être quelque chose de complètement différent. Ryan Murphy semble chercher à intégrer un peu ici de Glee, mais sans réussir la connection dans son intégralité. Les hallucinations de Pray Tell apportent donc la joie dont Pose se nourrit depuis maintenant deux ans, mais je trouve que la série pouvait faire mieux et surtout plus pour son personnage emblématique.

Mais l’une des choses que j’aime le plus dans Pose c’est clairement sa façon de se positionner comme un classique des années 80. Ryan Murphy a mis tout son coeur dans cette oeuvre et cela se ressent, dans le but de nous faire ressentir une partie de l’histoire LGBTQ+. Les autres personnages ont aussi droit à quelques joyeux moments mais la musique prend encore une fois trop de place (et pas pour les bonnes raisons). Je me demande si Pose n’aurait clairement pas dû faire de la musique un élément narratif, comme le numéro de Pray Tell. Car là, c’est parfois anecdotique et son utilisation n’est pas autant justifiée. Surtout que l’on passe du voguing dans l’épisode précédent à des classiques bien différents et loin de la pop des années 80. Malgré tous les défauts que cet épisode peut avoir, il parvient malgré tout à tenir la barre grâce à ses personnages et leurs fortes personnalités. Ce sont eux qui font de Pose ce qu’elle est et c’est pour cela que cet épisode, même s’il ne restera pas mémorable, reste suffisamment jovial pour nous faire passer un agréable moment.

Note : 5.5/10. En bref, Pose n’utilise peut-être pas aussi bien la musique que le show en lui-même. Mais certaines tentatives de cet épisode, portées par de bons personnages, sauvent souvent l’ensemble.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article