Critiques Séries : The Loudest Voice. Mini-series. Episode 4. 2009.

Critiques Séries : The Loudest Voice. Mini-series. Episode 4. 2009.

The Loudest Voice // Saison 1. Episode 4. 2009.


Avec ce nouvel épisode, pas de bon dans le temps. The Loudest Voice décide de revenir sur l’investiture de Barack Obama à la Maison Blanche, ses 100 premiers jours mais également la façon dont FOX News a décidé de couvrir les évènements. S’ajoute à cela de nouvelles informations sur les agressions sexuelles de Roger Ailes et notamment le fait qu’il kidnappe sa propre maîtresse. Si les femmes avaient une place microscopique au départ, elles commencent à avoir de plus en plus de place dans l’univers de The Loudest Voice.

Dans un premier temps, cet épisode chronique la guerre que Ailes a déclaré à l’administration Obama tout en développant des intrigues subsidiaires et notamment celles qui concernent sa vie privée. La scène avec Laurie Luhn dans l’épisode précédent laissait pressentir que les choses n’allaient pas forcément aller mieux dans cet épisode. La scène de fellation ouvrant cet épisode nous plonge directement au coeur des problèmes de sexe de Ailes et je dois avouer que c’est particulièrement dégueulasse. Mais justement que cela fonctionne très bien aussi dans la façon dont The Loudest Voice cherche à dépeindre Ailes comme un « gros porc » (en lien avec Balance ton porc).

Avec la crise économique qui fait toujours des ravages et la nouvelle administration menée par Obama, il y a pas mal de choses à développer d’un point de vue actualité. Je suis fasciné par la façon dont The Loudest Voice fait un montage avec la réalité de ce que FOX News a pu faire durant la période. Mais au delà de ça, l’épisode montre aussi comment Ailes a utilisé les ressources de FOX afin de satisfaire son appétit sexuel mais aussi se protéger lui-même de toutes les conséquences que cela pourrait avoir. C’est aussi une année charnière pour Obama avec ce qui deviendra rapidement Obamacare. J’aime bien le montage des images de FOX News où l’on voit la chaine s’enfoncer dans une guerrilla contre Obama, ne serait ce que pour les comparaisons avec Hitler ou encore les accusations mettant en avant un socialiste qui est en train de prendre le contre des Etats-Unis. Jusqu’à la réponse de l’administration Obama parlant de FOX News non pas comme une chaîne d’information mais comme une « organisation où seule opinion compte » (comprenez celle de Roger Ailes).

Note : 6/10. En bref, plus intéressant que l’épisode précédent, celui-ci permet de dépeindre un peu plus le portrait du « porc » qu’est Roger Ailes.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article