Critiques Séries : Veronica Mars. Saison 4. Episode 3.

Critiques Séries : Veronica Mars. Saison 4. Episode 3.

Veronica Mars // Saison 4. Episode 3. Keep Calm and Party On.


La fin de cet épisode est assez inattendue. Une autre bombe ? Alors que tout Neptune pensait que le responsable de l’attentat du premier épisode était mort et que tout le monde pouvait de nouveau dormir sur ses deux oreilles, une bombe vient couper court à la fête à la fin de cet épisode. Alors que les deux premiers épisodes ont surtout servi d’introduction à pas mal d’intrigues et de nouveaux personnages, celui-ci est le premier épisode de la saison où la série peut enfin se poser sur ce qu’elle a envie de développer. Et bien entendu, beaucoup de choses se déroulent ici.

En plus d’être le troisième épisode de la saison, c’est aussi un épisode qui apporte pas mal de changements dans les intrigues pour leur permettre d’aller de l’avant. Pas seulement pour la bombe de la fin de l’épisode mais aussi car la série introduit une nouvelle théorie à laquelle Veronica croit : que Big Dick et Clyde utilisent leurs relations à Chino afin de tuer le spring break de Neptune, tout cela dans un but de gros sous et d’immobilier. C’est aussi l’épisode du retour du taser de Veronica (et c’est un accessoire que j’ai toujours autant adoré chez ce personnage). Et de voir Veronica Mars prendre de la drogue, est un moment absolument fabuleux qui change aussi la forme narrative de l’épisode et permet d’apporter un peu de lumière et de fun au milieu d’une intrigue (très bonne certaine) qui est particulièrement sombre.

La petite fête au Comrade Quacks est un moment étonnant qui casse presque le délire de l’épisode avec quelque chose de terriblement plus fun. Je ne m’y attendais pas et je suis content de voir que les scénaristes savent s’en amuser intelligemment. C’est une occasion pour elle de se laisser aller dans un environnement entouré de gens en qui elle a confiance. Et Veronica qui demande au DJ de jouer « No Scrubs » est juste un grand moment. Kristen Bell continue d’être un véritable caméléon dans cette série et de me surprendre. A chaque fois que je la vois, je retrouve Veronica Mars. Même dans d’autres séries ou film. Ce personnage l’habite.

La série joue aussi sur l’intrigue de la saison et notamment ce que Veronica pense des autres. Notamment de Clyde qui a quelque chose à cacher. Et notamment car il a un lien avec Big Dick Casablanca et que ce dernier n’est pas vraiment quelqu’un en qui il faut avoir confiance. Penn de son côté est là aussi en train de ressortir, et je me demande ce que Veronica Mars compte faire de ce personnage si ce n’est mettre un peu de beurre dans des épinards qui ont encore besoin de montrer leurs forces. La série continue de faire des références à sa propre première saison, ne serait-ce que la petite phrase de Don absolument géniale : « The Notorious DLK… Dead Lilly Kane ». Quand on connait l’histoire de Lilly Kane et surtout ce que cette histoire a fait à Veronica, remonter autant de souvenirs n’est pas ici du fan service, mais une occasion de rappeler qui est Veronica Mars et d’où cette dernière vient.

Quant aux mexicains, je me demande vraiment ce que la série veut en faire car pour le moment, tout est encore trop mystérieux. Si Daniel décide de se les mettre dans la poche pour éviter d’être tuer et de faire en sorte que les frères Carr disparaissent, la série a encore pas mal de choses à expliquer avec eux.

Note : 10/10. En bref, encore une solide aventure pour Veronica Mars. Un épisode tonitruant qui n’arrête jamais et complexifie encore un peu plus le récit pour des résultats palpitants et passionnants.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article