Critiques Séries : Our Boys. Miniseries. Episode 7.

Critiques Séries : Our Boys. Miniseries. Episode 7.

Our Boys // Miniseries. Episode 7. Chapter 7 : Judging by its End.


Avec ce « Chapter 7 », Our Boys décide de nous plonger au coeur de la nuit du kidnapping de Mohammed et bien évidemment de l’issue fatale. Avishai amène donc Simon sur les évènements de cette fameuse nuit afin de raconter sa version de l’histoire. Les lieux clés sont souvent des lieux qui impliquent des révélations. Cependant… Our Boys a du mal à rendre le tout aussi efficace qu’il devrait pouvoir le faire. Cela ressemble souvent à n’importe quelle série policière avec un manque cruel d’âme et d’implication. Bien entendu, certaines scènes ont leur efficacité et c’est tout ce que j’avais envie de voir, mais l’idée de recréer les lieux au travers du regard de l’un des meurtriers n’est pas toujours aussi efficace que prévu. Our Boys dure bien trop longtemps et a encore trois épisodes avant d’en venir à sa conclusion, ce qui laisse donc de tels épisodes naviguer en eaux troubles, sans trop savoir ce qu’ils veulent et/ou comptent faire. Je trouve cela légèrement dommage.

Si globalement Our Boys est une mini série efficace et qu’elle a son intérêt social (surtout sur les relations entre israéliens et palestiniens), je trouve qu’il aurait été plus intéressant de réduire le nombre d’épisodes afin d’éviter des épisodes comme celui-ci ou encore le précédent. On s’ennuie parfois malgré la tenue de la mise en scène, du casting ou encore des dialogues. Mais sans trop savoir pourquoi, tout ne fonctionne pas forcément ici.

J’ai surtout eu l’impression de voir un épisode qui rallonge sans le justifier certains moments pour créer des silences et une certaine forme de contemplation qui ne colle pas du tout avec le rythme des trois premiers épisodes. Petit à petit, Our Boys a décidé de se poser, de réfléchir plus et de raconter en détail l’état de chacun des personnages; Mais était-ce utile ? Non. Peut-être qu’il aurait simplement fallu accélérer les choses comme ils ont pu le faire jusqu’à présent (en dehors de l’épisode 1.06) et donc nous impliquer un peu plus dans ce récit. Je serais là pour les trois dernières aventures mais mon enthousiasme va surtout au projet initial, celui de faire une série parlant de conflits sociaux et religieux qui ne devraient même pas exister.

Note : 4/10. En bref, le ralentissement de plus en plus important de la narration laisse un arrière goût amer.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article