Critique Ciné : 47 Metters Down : Uncaged (2019)

Critique Ciné : 47 Metters Down : Uncaged (2019)

47 Meters Down : Uncaged // De Johannes Roberts. Avec Sophie Nélisse, Corinne Foxx et Brianne Tju.


Après 47 Meters Down, voilà donc une ‘fausse’ suite sur une nouvelle aventure avec des requins assoiffés de sang. En même temps, quelle idée d’aller se balader dans des ruines sur les côtés brésiliennes et imaginer qu’il n’y a pas de monstres marins là bas dessous. Johannes Roberts est donc de retour à la mise en scène (le premier était sorti en 2017) pour ce qui dans un sens a de quoi parfois créer une ambiance claustrophobe sympathique. Cela fait plaisir de voir un réalisateur qui utilise autre chose que des effets faciles pour nous tenir au fond de notre siège, mais les dialogues sont terriblement risibles et ne donnent pas spécialement de quoi nous engager envers les personnages.

Pour le côté slasher avec des requins, 47 Meters Down ne fait pas forcément ici dans la plus grande originalité mais sait tout de même organiser le film de façon efficace. Notamment à la fin où l’on enchaine quelques twists inattendus (allons en mer se faire croquer !). L’autre effet qui fonctionne c’est le fait que presque tout le film se déroule sous l’eau, avec une caméra qui ne cherche pas à faire des grands angles, mais à se concentrer en gros plan sur la vision des personnages ce qui rend le tout d’autant plus angoissant.

Un groupe de filles décide d'aller nager près de ruines sous-marines au large des côtes brésiliennes. Elle vont vite se rendre compte qu'elles ne sont pas seules sous les mers...

Johannes Roberts sait donc très bien s’y prendre pour nous plonger dans l’univers de 47 Meters Down : Uncaged, même si j’aurais parfois préféré que le scénario et donc les dialogues suivent un chemin similaire. Car c’est là la vraie faiblesse de ce film tout à fait correct. Il n’y a rien à sauver dans les dialogues car ils ne sont même pas drôles pris au second degré. Ensuite, 47 Meters Down : Uncaged améliore les problèmes du premier film (ce qui est rare dans ce genre de franchises) ce qui prouve aussi qu’il y a eu des critiques qui ont permis de faire évoluer cet univers dans une dimension différente. Par moment, on a l’impression de se retrouver dans un The Descent sous l’eau et j’ai trouvé ça fascinant. Reste que 47 Meters Down n’est pas forcément une franchise originale et qu’elle repose sur des trucs que l’on a déjà vu ailleurs en termes d’intrigues. C’est donc un simple slasher dans sa structure, qui trouve son originalité dans d’autres éléments et c’est justement ça qui fait aussi la force de ce film.

Note : 5.5/10. En bref, flippant et efficace en termes de mise en scène mais scénario ras les pâquerettes.

Date de sortie : inconnue en France

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article