Critique Ciné : El Camino - A Breaking Bad Movie (2019, Netflix)

Critique Ciné : El Camino - A Breaking Bad Movie (2019, Netflix)

El Camino : A Breaking Bad Movie // De Vince Gilligan. Avec Aaron Paul, Jonathan Banks et Matt Jones.


Quand Breaking Bad s’était achevée, il est vrai que le personnage de Jesse Pinkman n’avait peut-être pas droit à la conclusion qu’il méritait. Cependant, il n’était pas forcément nécessaire d’en dire plus sur lui tant Breaking Bad était la série de Walter White plus que celle de Jesse Pinkman. Mais Vince Gilligan s’est dit qu’il serait bien d’en dire plus sur ce personnage. Pour autant, El Camino prouve tout de même que Breaking Bad a encore des idées en stock même si au fond, cette aventure était assez dispensable sur bien des points. Si ce film n’était pas nécessaire, il apporte tout de même aux fans une occasion de retrouver certains personnages (des camées bienvenus de Walter ou encore Jane, l’amour de la vie de Jesse).

Ce film se rapproche donc plus de Breaking Bad que du côté souvent très fun de Better Call Saul (le prequel à sa série culte). Mais tente aussi de démarrer en posant simplement la question de savoir ce qui est arrivé à Jesse après les dernières images de la série. On retrouve dans El Camino les décors, la musique, l’humour, les dialogues ciselés et justes, le temps qui prend son temps, etc. Tout ce qui a pu faire le succès de la série mais la justification de ce film est souvent étrange, dans le sens où je ne savais pas vraiment quoi faire de El Camino.

À la suite de sa tragique évasion, Jesse doit accepter son passé s'il veut se construire un avenir... ou quelque chose qui y ressemble plus ou moins.

Pourtant, au delà du côté madeleine de Proust totalement assumé, le film est un petit bonus sur lequel il est difficile de cracher. En effet, le film est réussi, intelligent et permet de donner la parole à un personnage qui a toujours été le souffre douleur de Walter et les autres. Si parfois j’aurais préféré que El Camino se rapproche un peu plus de la série, l’ensemble fonctionne grâce à l’errance du héros, en quête d’une nouvelle vie et d’une vraie rédemption. C’est donc une occasion de retrouver un personnage que j’aime et de lui offrir sa porte de sortie. Car après tout, l’issue de Breaking Bad ne racontait pas forcément comment Jesse s’en est sorti (et s’il s’en est sorti).

Je trouve El Camino suffisamment efficace pour aller au bout de l’histoire, et rendre le tout assez simpliste. C’est justement l’un des reproches que je fais à ce film, ne pas chercher à créer un vrai puzzle, simplement en se concentrant sur l’histoire de Jesse (notamment de par sa captivité dont Walter l’a libéré). Au final, si El Camino apparaît comme dispensable, il est là pour raviver une fois de plus la frénésie que la série a pu créer à son époque. Car quoi que l’on dit, Breaking Bad restera l’une des meilleures séries de ce siècle.

Note : 7/10. En bref, dispensable mais efficace, permettant aussi de conclusion une partie de l’histoire de Breaking Bad que l’on a peut-être oublié.

Date de sortie : 11 octobre 2019 - Directement sur Netflix

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article