Critiques Séries : 9-1-1. Saison 3. Episode 5.

Critiques Séries : 9-1-1. Saison 3. Episode 5.

9-1-1 // Saison 3. Episode 5. Rage.


Le retour de Buck est l’une des intrigues les plus importantes de ce début de saison et je dois avouer que c’est aussi l’une des meilleures. L’évolution de son histoire dans cet épisode ne va pas vraiment dans le sens qu’il voudrait. Ce qu’il veut ce n’est pas des millions en dommages et intérêts mais retrouver les rangs du boulot qu’il aime. Je trouve la notion d’héroïsme dans l’histoire de Buck particulièrement intéressante et change de ce que l’on voit habituellement. Notamment dans Chicago Fire où des intrigues plus ou moins similaires ont eu lieu mais pas avec la même ferveur. Son retour potentiel va encore amener d’autres intrigues par la suite car rien n’est terminé. J’aime bien le fait que 9-1-1 ne cherche pas à achever les intrigues de façon simpliste et décide de développer la suite différemment. Car si Buck est réintégré c’est plus pour éviter un procès qu’autre chose.

L’une des intrigues de cet épisode mène à parler du problème de racisme des policiers envers les afro-américains. 9-1-1 aime bien parler de sujets forts et je dois avouer que cette partie de l’épisode est touchante et mène aussi à réfléchir. Il demande tout de même à son fils de faire attention, de toujours garder ses mains en évidence et de ne jamais chercher à trouver quelque chose, au risque de se faire tuer. Il y a une intrigue très socio-politique ici qui vient démontrer intelligemment l’engagement de 9-1-1. La série a déjà utilisé d’autres sujets mais celui-ci est intéressant. Tout cela conduit également à développer l’histoire d’Athena. J’ai toujours aimé ce personnage mais elle démontre encore une fois qu’elle a une place réellement intéressante dans 9-1-1, surtout dans ce genre de sujets qui semblent tenir à coeur la série de développer. Michael est arrêté par deux policiers blancs dans cet épisode et l’un des deux a pointé son pistolet sur Harry. La scène est assez chaotique mais ce n’est pas sans compter sur May qui a pris le temps de tout filmer sur son téléphone.

Cette partie de l’épisode est donc une occasion de ramener Michael dans la série. Surtout que l’intrigue est bien équilibrée, intelligente et touchante à la fois. Le thème de cet épisode est à côté de ça la « rage ». Tout cela permet d’explorer la rage de Michael, alors qu’il s’est senti humilié alors qu’il cherchait simplement à protéger ses enfants des gens qui sont sensés l’aider. Pas le rabaisser. La position que prend Athena dans l’épisode donne l’impression qu’elle est authentique. S’il en avait été différemment, je suis sûr que cela n’aurait pas eu le même impact. Car Athena est une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Quant aux cas de la semaine, globalement 9-1-1 reste fidèle à elle-même sans pour autant qu’il n’y ait de vrais moments exceptionnels. Le cas des jeunes qui dénoncent la façon d’abattre des canards dans une ferme est le plus intéressant mais pas assez creuser. Le sujet aurait mérité de donner un vrai point de vue, ce qui n’est malheureusement pas le cas ici.

Note : 6.5/10. En bref, l’histoire d’Athena/Michael fait le boulot pendant que le reste est toujours aussi fidèle à 9-1-1.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article