Critiques Séries : Almost Family. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Almost Family. Saison 1. Pilot.

Almost Family // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Sur le papier, la nouvelle série de FOX c’est une sorte de Starbuck en version série. Produite par Jason Katims, la série a de quoi donner envie et même côté casting c’est réussi. Et pourtant, je n’ai pas été autant emballé par le produit fini que je n’aurais probablement pu l’espérer. Je n’ai pas vu Sisters (2017), la série australienne dont Almost Family est adaptée, mais ce que je ne retrouve pas ici c’est l’esprit familial dont Jason Katims a le secret et qu’il a pu donner à Parenthood pendant des années et pour certains Friday Night Lights (à laquelle j’ai toujours eu du mal à accrocher mais j’en reconnais ses qualités).

Ici, Almost Family manque de tout ce qui a pu faire le charme des précédentes séries du créateur/producteur. Cela ne veut pas dire que Almost Family n’a pas de potentiel car fort heureusement il y a largement de quoi faire pour que le tout évolue différemment (et mieux). Il faut aussi avouer que Brittany Snow apporte un petit plus à la série et son personnage de Julia (fille de celui qui a inséminé toutes ces femmes avec son propre sperme).

Julia Bechley, fille unique, voit sa vie basculer lorsqu'elle apprend que son père, médecin pionnier dans la fertilité, a utilisé son propre sperme pour concevoir une centaine d'enfants. La jeune femme découvre alors qu'elle a de nombreux frères, dont deux soeurs, avec lesquelles elle est bien décidée à construire des liens...

Mais au delà de tout ça, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec Almost Family. Est-ce que l’on doit rire ou pleurer face à cette histoire qui a tout du scénario d’horreur plutôt que de quelque chose d’amusant. Pourtant, la série tente a certains moments d’ajouter un brin de légèreté ce qui peut être rassurant mais n’a pas vraiment de sens. Ce côté plus léger ne fait qu’accentuer le problème de la série qui ne sait pas vraiment ce qu’elle peut et veut être pour le moment. Le seul véritable intérêt de la série a ce moment là sera surtout de voir comment ils vont gérer les conséquences de la révélation de Leon Bechley incarné par Timothy Hutton (Leverage). C’est là que cela va réellement se jouer et où la série pour rapidement gagner des poids.

Sur le côté familial et les liens qui doivent se créer entre les personnages, là aussi Almost Family a encore du mal à nous donner envie de suivre les aventures de ces personnages sur une saison entière. Surtout quand Le Dr Bechley est finalement quelqu’un de gentil à l’écran alors qu’il devrait être celui que l’on a envie de détester. Le manque de balance entre les intrigues et ce que la série tente de développer ne permet donc pas encore de totalement se prendre au jeu et c’est bien dommage.

Note : 4.5/10. En bref, je pense que Almost Family a encore besoin de trouver son chemin et ce premier épisode n’était pas ce que j’ai vu de mieux.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

jd888f20hi 18/12/2019 23:47

Make sure you browse this kind of thoroughly for the reason that many sophisticated replication software program will probably be helpful to read a lot of additional ?nternet sites.

kus2y80plr 07/12/2019 12:58

Fixed-Price - Entry Level ($) - Est.