Critiques Séries : Emergence. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Emergence. Saison 1. Episode 4.

Emergence // Saison 1. Episode 4. No Outlet.


Avec l’épisode précédent, la série nous révélait assez tôt que Piper est un robot. Si la perspective est intéressante, j’étais curieux de voir comment cela pouvait évoluer. De plus, comme Emergence ne cesse de me faire penser à Lost parfois, elle a aussi Terry O’Quinn dans son casting, ce qui n’arrange en rien la situation. Pour autant, « No Outlet » poursuit ce qui a été développé dans l’épisode précédent. Tout cela même si parfois l’épisode laisse encore ses personnages faire des choix étranges et que le scénario reste inégal dans sa façon de gérer les différentes intrigues.

Mais j’aime bien Emergence. Au fil des épisodes j’apprend à apprécier cette aventure qui, malgré ses défauts, reste efficace. Avec plus de tensions et de drames, et alors que l’on arrive bientôt à la fin de la première moitié de la saison, je dirais que les scénaristes semblent vraiment savoir où ils vont et c’est rassurant. Piper est donc une intelligence artificielle, mais bien entendu, on n’a pas encore toutes les réponses que l’on attend (et après tout, c’est logique). Cela permet alors de se concentrer toujours plus sur la relation entre Jo et Piper, qui devient légèrement différente après la révélation de l’épisode précédent.

Mais après les révélations de l’épisode précédent, il aurait été facile pour les scénaristes de se reposer sur leurs lauriers avec « No Outlet ». Mais non, en plus de ne pas chercher à prendre le chemin le plus facile, la série décide d’en rajouter un peu plus et de créer de nouveaux mystères pour mieux nous imprégner de son univers. Il faut dire que le casting est toujours parfait dans sa façon d’incarner chacun des personnages. Si l’on peut imaginer que Terry O’Quinn est le vilain, je dirais qu’il y a bien plus que ça car je ne suis pas sûr qu’il soit le vilain que l’on voudrait qu’il soit. Mais l’acteur brille dans chacune de ses apparitions et cela fait toujours plaisir de le voir à l’écran.

Emergence continue aussi de soulever des questions sur les origines de Piper (dont elle n’a pas conscience). Elle ne sait donc pas si elle a été créé dans le but d’en faire une arme. On ne sait pas totalement ce que Emergence cherche à conter mais elle créée intelligemment son univers pour en faire de petits mystères à élucider. Il y a aussi une théorie qui se forme et qui pourrait devenir d’autant plus intéressante dans les futurs épisodes : il existe d’autres robots dans le monde qui se font passer pour des humains. On pourrait alors imaginer que Emergence cherche à s’inspirer un peu de Body Snatchers (ce qui donnerait alors à la série l’allure d’un Stephen King et je ne suis pas contre). Mais la pire des théories serait que Piper sait très bien ce qu’elle est, d’où elle vient, etc. Et qu’elle pourrait alors être un vrai danger.

Note : 6.5/10. En bref, l’univers d’Emergence continue de se développer intelligemment malgré quelques décisions étranges de la part de certains personnages.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article