Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 2.

Evil // Saison 1. Episode 2. 177 Minutes.


Après un premier épisode intéressant mais pas exceptionnel, Evil développe un peu plus son histoire avec son second cas : celui d’une jeune fille qui s’est réveillée à la morgue après avoir été déclarée morte pendant trois heures. Est-ce un miracle ou simplement un fait explicable par la science ? Telle est la question que cet épisode cherche à poser et cela ressemble alors forcément à X Files. Mais avec des phénomènes qui ont des liens avec la religion plutôt qu’avec une potentielle invasion extra terrestre.

La relation entre Kristen et David continue de se développer, notamment quand ils partagent au milieu de l’épisode des histoires de visions. Et la fille de Kristen a vu dans un cauchemar le même « démon » qu’elle a vu dans le premier épisode. On ajoute à nos enquêtes Ben, qui prend une place plus importante mais qui n’a pas encore l’intérêt que l’on pourrait probablement lui souhaiter.

L’une des forces de cet épisode est Michael Emerson qui a une place plus importante ici. J’aime beaucoup son personnage et l’implication qu’il pourrait avoir dans cette aventure mais j’ai comme l’impression que Evil ne fait pas encore toutes les choses bien avec lui. Elle entretient le mystère autour de sa personne (notamment dans le cold-open) mais ne parvient pas à en faire un personnage aussi fascinant qu’il pourrait le devenir. Leland Townsend est forcément quelqu’un qui donne envie de le suivre dans ses aventures, et c’est justement l’une des forces d’Evil. Peut-être même plus que Kristen et David alors qu’au fond ce sont ces deux personnages que l’on va suivre.

Mais ce second épisode est en partie décevant. Pas tout l’épisode mais une partie de celui-ci. Alors que la série cherche à trouver la ligne entre la science et la foi, forcément qu’il y avait une explication finale logique au réveil de cette jeune joueuse de foot dans la morgue. Tout l’épisode laisse alors découler pas mal de choses prévisibles, sans chercher à garder les forces du premier épisode pour mieux les exploiter ici. Townsend a tous les charmes d’un bon démon qui peut faire peur mais cet épisode a énormément de mal à faire de ce personnage quelqu’un de fascinant. Du coup, Evil est peut-être encore en transition et cherche la façon dont elle compte construire sa saison mais cela m’a laissé un peu sur le carreau ici. Dommage.

Note : 5/10. En bref, Evil a encore des efforts à faire…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article