Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Evil. Saison 1. Episode 5.

Evil // Saison 1. Episode 5. October 31.


Pour Halloween, Evil nous dégotte sa petite aventure à elle. Et vous savez quoi ? C’était excellent. Ce n’est pas flippant comme l’épisode précédent, mais les personnages évoluent et la série étend son univers. Durant cette nuit d’Halloween, Kristen et David doivent s’occuper d’un exorcisme. Je dois avouer que Evil est la série parfaite pour ce genre de petites intrigues et les King parviennent à rendre le tout suffisamment efficace et réaliste. Comme la série aime bien chercher une explication rationnelle et scientifique, les deux personnages doivent déterminer si c’est une possession démoniaque surnaturelle ou bien si c’est simplement le résultat d’un problème psychologique et que la maladie mentale de la patiente aurait alors déclenché une réponse physique.

Le duo Kristen et David n’est pas forcément celui que je préfère dans Evil mais au travers de cette intrigue cela fonctionne. Pas seulement car l’intrigue est bien menée, mais aussi car l’épisode maîtrise le mélange des genres et des intrigues. D’un côté nous avons cet exorcisme qui donne lieu à quelque chose d’étonnant, notamment car nous sommes plongés dans un lieu clos et un personnage complètement timbré. Mais la série aime s’amuser de toute cette histoire, en mélangeant la religion avec la science. Les symptômes de la possession sont les mêmes que ceux de la schizophrénie. Je dois avouer que je n’avais aucune connaissance de tout cela mais les King démontrent aussi que Evil n’est pas bête, mais que c’est une série intelligente qui compte montrer son intelligence aux téléspectateurs.

Kristen reste de son côté un personnage qui me passionne. Elle est accessible pour le téléspectateur et Katja Herbers pourrait bien mériter une récompense si la série continue d’aussi bien exploiter ses talents. Quand elle décide de changer l’eau bénite en eau du robinet, c’est un joli twist amusant qui permet de rappeler que Kristen n’est pas une croyante et qu’elle pense qu’il y a toujours une explication. C’est donc un peu notre nouvelle Scully.

Sheryl de son côté va rencontrer Leland. Je me demande ce que ce dernier cherche à faire car je ne serais pas surpris qu’il sache que Sheryl est la mère de Kristen. C’est un vilain complexe mine de rien et Michael Emerson apporte un peu plus de nuance. Pour le moment cette partie de la saison est encore sous jacente et développée de façon simpliste, mais j’espère qu’ils vont complexifier le tout et transformer Leland en vrai psychopathe rapidement.

Enfin, Ben va participer à un épisode de son émission fétiche : Damon Hunters (une version King de Ghost Hunters) afin de découvrir si un club de strip est hanté ou non. C’est sûrement la partie la plus flippante de l’épisode mais aussi la plus amusante. Les King s’amusent de ces émissions (que je trouve personnellement débiles) et je trouve ça fascinant. Quant aux filles de Kristen, elles vont rencontrer Brenda la petite nouvelle et l’aventure d’Halloween pour ces jeunes filles est finalement plus sympathique que celle des lunettes de réalité augmentée. Au final, Evil continue de faire évoluer ses personnages et son univers tout en trouvant enfin le ton juste à ses aventures.

Note : 7.5/10. En bref, un joli épisode d’Halloween qui trouve un bon équilibre entre les intrigues et les personnages, tout en continuant de développer son univers.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article