Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 6. Episode 5.

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 6. Episode 5.

How to Get Away with Murder // Saison 6. Episode 5. We’re All Gonna Die.


Bon, même s’il est vraiment temps que la série s’arrête, cet épisode était réussi. C’est encore une fois la preuve que How to Get Away With Murder oscille souvent entre le bon et le mauvais. La série adore faire ressurgir des membres de la famille des personnages. La soeur d’Asher et le père biologique de Micheala sont techniquement apparus dans l’épisode précédent, mais « We’re All Gona Die » nous fait ressentir un peu plus leurs présence. La soeur d’Asher permet d’éclaircir quelques trucs comme le fait que leur mère est suicidaire et que c’est elle qui a tout nettoyer dans l’affaire Tiffany, pas son père. Le père de Michaela de son côté n’est pas vraiment quelqu’un en qui en devrait avoir confiance (compte tenu du chèque en blanc) mais j’aime bien cette partie de l’histoire. C’est un brin classique pour How to Get Away With Murder, pas toujours inspiré, mais la série a réussi à m’offrir ce que je peux attendre de sa part.

Le vrai problème avec ces deux personnages c’est le fait qu’ils sont là mais qu’ils donnent l’impression d’être des astuces narratives présentes pour conclure rapidement l’histoire personnelle de chacun des personnages. C’est un problème constant dans cette série, qui sort les cadavres du placard de façon simpliste, sans créer tout un truc autour qui pourrait rendre l’intrigue plus crédible. Certes ces personnages permettent d’apporter quelque chose mais tout est bien trop mécanique, ce qui laisse la série préférer ses intrigues au développement des personnages. Les relations semblent alors forcées, ce qui n’a strictement aucun intérêt. Tout cela se ressent énormément dans la relation entre Michaela et son père. Tout est trop attendu et trop facile. Dommage.

Mais parfois, How to Get Away With Murder sait très bien s’y prendre avec les relations entre les personnages. Même si Cora est techniquement aussi un nouveau personnage, elle est entré dans l’univers de la série de façon plus organique, et les scènes entre elle et Tegan font partie des meilleures de l’épisode. Mais ce n’est pas la seule intrigue réussie dans cet épisode, celle de Connor et Oliver l’est également. Leur relation a été mise à mal par une histoire de plan à trois dans l’épisode précédent (un moment fun mais pas forcément utile) qui permet de développer autrement la relation entre ces deux personnages. On peut également parler de Frank et Bonnie permis les dynamiques solides et bien fichues de la saison. Bien que le destin de Frank est plus ou moins le seul élément pouvait créer de la tension dans cet épisode, on ne passe pas énormément de temps là dessus.

Au fond, la série parvient à créer de jolis moments cette semaine, ce qui permet d’oublier certaines erreurs que How to Get Away With Murder n’a de cesse de faire encore et encore. En cherchant à se concentrer plus sur ses personnages durant la plupart des intrigues de cet épisode, How to Get Away With Murder parvient à faire quelque chose de réellement intéressant et les enjeux sont bien plus importants quand les personnages ne donnent pas l’impression de n’être que des pions.

Note : 6.5/10. En bref, quand les personnages ne sont pas des pions, alors How to Get Away With Murder fonctionne.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article