Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 1. Uncanny Annie.

Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 1. Uncanny Annie.

Into the Dark // Saison 2. Episode 1. Uncanny Annie.


Après avoir mis en scène le premier épisode de la série l’an dernier, Paul Davis est de retour pour nous jouer un tour bien meilleur que « The Body » (1.01). Ecrit par Alan et James Bachelor (Dungeons and Derrick), ce nouvel épisode pourrait s’apparenter à une sorte de Jumanji d’Halloween et tente pas mal de choses pour rendre son aventure efficace. Sauf que la plupart du temps ce que ne sont malheureusement que des tentatives. Les personnages sont alors tous plus débiles les uns que les autres, ce qui est finalement un gros problème quand un tel épisode doit aussi nous donner envie de voir certains survivre. Uncanny Annie entre donc plus ou moins dans la ligne médiocre de la série depuis ses débuts ce qui d’un côté fonctionne et de l’autre est complètement raté.

La qualité des épisodes de cette anthologie est assez peu constante ce qui est dommage. Notamment car Uncanny Annie est incapable de nous faire réellement peur et pour un épisode d’Halloween, je dirais que c’est un comble ! Mais l’épisode exploite plutôt bien chacun des personnages qu’il présente, ce qui dans un sens est une agréable surprise. Surtout que la façon dont chacun des personnages est utilisé change un peu de ce que l’on aurait pu imaginer au départ.

Le soir d’Halloween, un groupe d’étudiants se retrouvent piégés par un jeu qui révèle leurs pires secrets et peurs au monde. Pour s’en échapper, ils vont devoir jouer et pour survivre… gagner.

Into the Dark n’a jamais offert d’épisodes réellement surprenants et celui-ci ne change pas la donne. Au contraire, l’épisode s’avère assez prévisible du début à la fin et si l’on regarde cet épisode pour le côté divertissant, alors on a plus ou moins ce que l’on est venu chercher. Certains détails de l’épisode sont amusants comme Annie se cachant dans le reflet des miroirs et derrière des fenêtres durant tout l’épisode.

Pour ceux qui auraient vu toute la saison précédente, il y a une petite référence à « Pooka » qui se cache dans un placard. C’est un joli petit « easter ego » bienvenu qui permet aussi de lier les histoires dans le même univers. Finalement, Into the Dark continue sur la lancée qu’elle a déjà initié l’an dernier avec ses hauts et ses bas mais cette saison démarre tout de même bien mieux que la précédente. C’est donc plutôt rassurant si les producteurs ont décidé de changer un peu la donne et d’offrir des aventures plus efficaces. Je regrette juste énormément le manque d’audace, notamment dans la mise en scène de l’horreur qui ne fonctionne pas du tout.

Note : 4.5/10. En bref, prévisible et loin d’être mémorable, Uncanny Annie a tout de même quelques surprises sympathiques à nous offrir mais rien de bien transcendant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article