Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 1. Episode 5.

Prodigal Son // Saison 1. Episode 5. The Trip.


Qu’est ce qui s’est passé durant cette petite virée au camping ? Encore une fois, Prodigal Son nous laisse avec plus de questions que de réponses, mais il ne fallait pas imaginer voir la série répondre à tout. Cet épisode permet aussi de solidifier la famille au centre de la série. En cherchant à nous donner plus d’informations sur le passé des autres personnages que Malcolm, Prodigal Son fait des avancées intéressants. Cet épisode était donc centré sur Dani, mais elle a un passé troublant et je trouve la façon de faire de la série plutôt fascinante.  

Bien entendu, si Dani est importante dans cet épisode, il y a toujours de la place pour les autres et notamment les perturbations psychologiques de Malcolm. La façon de mettre en scène les visions terrifiantes du héros changent un peu des séries de ce genre là et permettent de complexifier aussi la personnalité de Malcolm. Il faut dire que Tom Payne est parfait dans ce rôle. Et l’épisode utilise alors intelligemment la relation qu’il entretient avec Dani. Dani prend soit de Malcolm, ce qui rend aussi cette relation intéressante. Si c’est un classique des séries d’avoir deux personnages assemblés de la sorte, je trouve la série intelligente dans sa façon de faire. A côté de ça, j’aime beaucoup Gil. Même si ce dernier n’a pas grand chose à jouer dans cet épisode, sa place est tout de suite incarnée et très forte. Dès qu’il apparait, il est la figure paternelle de Dani et Malcolm et je dois avouer que j’aime beaucoup cette façon de faire.

A côté de ça, Perrineau est parfaite sous les traits de Dani. Elle apporte un peu de lumière dans une série qui s’assombrie de plus en plus. Elle capte à merveille la complexité et la vulnérabilité de son personnage et si vous n’aimiez pas Dani auparavant, je pense que cet épisode pourrait vous donner envie de vous réconcilier avec elle.

Quant au cas de la semaine, Prodigal Son continue de proposer des meurtres macabres à souhait et c’est clairement l’une des forces de la série. J’aime bien la façon d’installer rapidement sur les scènes de crime un climat où l’on aurait de quoi avoir la chair de poule. J’ai encore hâte de voir où est ce que Prodigal Son peut aller car pour le moment la série s’avère particulièrement efficace dans sa façon de construire une vraie mythologie autour de chacun de ses personnages.

Note : 6.5/10. En bref, la série suit son cours et continue de faire évoluer ses personnages et leurs histoires personnelles. Efficace.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article