Critiques Séries : The Purge. Saison 2. Episode 2.

Critiques Séries : The Purge. Saison 2. Episode 2.

The Purge // Saison 2. Episode 2. Everything is Fine.


La thématique de la vengeance qui règne sur cette saison se fait d’autant plus ressentir dans ce second épisode. Cette année, The Purge décide clairement de raconter ce qui se passe après la Purge annuelle, ce qui rend le tout plutôt intéressant sur bien des points. En grande partie, la réussite de cet épisode on la doit aux personnalités croisées dans le premier épisode. Si les choses semblent revenir à la normale, The Purge décide de raconter d’autres choses et notamment comment se passe la collecte des corps après la Purge ou encore les sociétés de nettoyage spécialisées qui peuvent débarquer chez les plus aisés, la façon dont les hôpitaux doivent gérer les gens blessés, etc. Je trouve que cela change de tout ce que l’on a pu voir dans la franchise auparavant. Car la première saison se concentrait sur une Purge, pas sur le avant et le après. Pour le coup, The Purge décide d’en faire autrement.

Le cold-open est efficace et transforme de façon intelligente quelque chose d’horrible en quelque chose de normal. Car après tout, ce que vivent ces personnages ils le vivent chaque année de leur vie. La série gère également les conséquences sur la vie de chacun des personnages suite aux choix qui ont été fait durant cette fameuse nuit de 12 heures de violence. Notamment la rue que Ryan traverse pour rejoindre son entrepôt. On a l’impression de se retrouver dans une histoire d’apocalypse avec des zombies.

Marcus de son côté est à l’hôpital et retrouve celui qui a voulu le « Purger ». Sauf que l’on n’aura pas plus d’informations pour le moment si ce n’est que Ivory Road semble fonctionner comme acheter de la drogue avec des Bitcoin, mais ici dans le but d’arranger des assassinats. J’aime bien la façon dont cette petite histoire en apparence inintéressante du premier épisode, tente de se développer de façon plus intelligente ici. Peut-être que The Purge a encore d’autres choses à dire mais elle ne compte pas tout nous révéler tout de suite.

Esme de son côté se rapproche d’une autre histoire (celle des deux étudiants sur le campus). J’aime bien la façon dont Esme évolue dans cet épisode, notamment en confrontant son patron au sujet de son enquête personnelle sur Drew Adams. On découvre tout de même que dans cette époque dépeinte par The Purge, on peut vous écouter via votre télévision connectée. C’est assez perturbant. L’histoire de la mort de Drew Adams est donc un mystère intéressant qui pourrait délivrer de bonnes surprises et peut-être connecter son histoire à celle d’autres personnages de la saison.

L’épisode cherche également à dépeindre la façon dont le système légal de la NFFA traite les crimes en dehors du jour de la Purge annuelle. Quant à nos petits étudiants de l’épisode précédent, rien de bien exceptionnel à en dégoter encore comme dans le premier épisode. Disons que la perspective de la vengeance est amusante (faire d’un étudiant qui a failli être « purger » quelqu’un qui va devenir un tueur), mais l’épisode ne rend pas vraiment justice au personnage. Dommage. Au final, The Purge manque ici de l’intensité d’un épisode de Purge pure et dure, mais il permet de créer des mystères et d’expliquer un peu plus l’univers de The Purge ce qui au fond est assez intéressant à mes yeux.

Note : 6/10. En bref, avec suffisamment de mystères et d’intrigues, l’épisode fonctionne assez bien même si cela manque de l’intensité d’une soir de purge.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article