Critiques Séries : Tyler Perry's The Oval. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Tyler Perry's The Oval. Saison 1. Pilot.

Tyler Perry's The Oval // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Quand Tyler Perry revient ce n’est pas avec une seule (la très mauvaise Sistas), mais deux séries. Avec The Oval, il vient reprendre un peu le côté soap politique qu’il avait développé dans Too Close to Home il y a quelques années sur l’histoire d’une famille qui investi la Maison Blanche mais qui est surtout très loin d’être la famille parfaite qu’ils vendent. Pourtant, l’idée de raconter l’histoire d’un couple interraciale n’est pas une mauvaise idée, et les éléments de soap dont Tyler Perry a le secret (ou pas) sont tous présents. Dès le début de ce premier épisode, le Président et la Première Dame se mettent dessus dans une scène de ménage particulièrement gênante (un homme blanc qui frappe une femme afro américaine ?). J’ai toujours adoré me moquer gentiment des séries de Tyler Perry, même si dans certains cas j’ai pu être réellement passionné (comme avec The Haves and the Have Nots) sauf qu’ouvrir la série sur une telle séquence était-ce judicieux ? Non.

Côté casting, la série manque cruellement de bons éléments mais j’ai déjà eu des précédents avec Tyler Perry dans d’autres séries à lui donc je me dit que cela peut évoluer dans le bon sens. Surtout que The Oval a un sujet de départ qui me plaît et qui a réellement du potentiel. C’est juste que ce premier épisode passe énormément de temps à étaler des intrigues et des personnages qui sont un peu vides pour le moment.

La famille However s'installe à la Maison-Blanche. En apparence, ils semblent parfaits. En apparence seulement. En effet, une fois les portes fermées et les volets clos, ils sont les rois de la corruption, de la tricherie et des mensonges...

Mais The Oval a ses qualités malgré tout. Derrière son côté bordélique du premier épisode, je pense qu’il y a énormément de potentiel. Ce n’est pas de la série de qualité premium, mais un petit soap qui peut faire passer le temps lors d’un dimanche pluvieux. Comme The Haves and the Have Nots, The Oval c’est le genre de séries bordéliques que j’ai parfois aussi envie de suivre. Tout cela même si la scène d’ouverture me reste encore en travers de la gorge.

Certains moments sont tellement surjoués qu’il y a de quoi se poser des questions. Je sais que Tyler Perry aime énormément les actrices et acteurs qui en font des caisses mais là c’est sacrément ridicule. Le manque de rythme de cet épisode laisse forcément une impression étrange. Certaines scènes durent une éternité alors qu’elles auraient pu être réglées en quelques secondes (comme l’avion qui n’apporte rien du tout et devient un élément de l’épisode sacrément pompeux). Ou encore certaines relations comme les deux agents de sécurité devant le bureau ovale. Là aussi c’est inintéressant et Tyler Perry semble chercher à gagner du temps plus qu’autre chose. Au final, The Oval garde tout de même un côté qui me donne envie de revenir, au moins pour voir deux épisodes de plus pour être sûr ou non de laisser tomber.

Note : 4/10. En bref, c’est du Tyler Perry tout craché en moins bien. Mais malgré tous les défauts (et il y en a) cela peut devenir un guilty pleasure sympathique à la longue.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

GARNIER 25/10/2019 22:55

Bonjour,
Je suis votre blog depuis plusieurs mois, vos tests sont intéressants à lire.
Par contre, vous êtes plusieurs à regarder autant de séries/films ?
Sinon, comment vous faites pour regarder autant de séries tout seul ?
Vous regardez énormément de séries, Netflix, USA Network, etc..
Philippe