Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 10.

Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 10.

Why Women Kill // Saison 1. Episode 10. Kill Me as if It Were the Last Time.
SEASON FINALE


La première saison de Why Women Kill est achevée et la série est déjà renouvelée pour une saison 2. Cependant, la série créée un vrai lien dans cet épisode entre les trois époques. Chacune des femmes que l’on a suivi a vendu la maison a la femme suivante. C’est donc Beth Ann qui l’a vendu à Simone et Simone qui l’a vendu a Taylor. A l’issue, la série fait d’ailleurs un joli clin d’oeil a ce qu’elle sait faire : Taylor vend la maison et le couple qui l’achète va déjà commencer à s’écharper. Et donner lieu à un nouveau meurtre dans la maison.

Cependant, toutes les aventures de cette semaine ont quelque chose de palpitant à raconter faisant de ce dernier épisode un épisode digne du savoir faire de Marc Cherry. Tout d’abord Simone et Karl. Leur relation est vraiment touchante, notamment car Simone et Karl s’aiment énormément et que même l’homosexualité, les relations extra-conjugales et autres ne changeront jamais. La mort de Karl a quelque chose de touchant et bien que Why Women Kill précipite la fin de toutes les intrigues développées cette année, je trouve qu’il y a une vraie cohérence. Naomi quant a elle se retrouve en prison, Tommy et Simone vont pouvoir continuer à roucouler pendant que Karl est sur son lit de mort. Lucy Liu aura été vraiment touchante dans cette saison et même si sa version « âgée » à la fin de l’épisode a de quoi prêter à rire, je trouve que Why Women Kill parvient à rendre à ce personnage ce qu’elle méritait depuis le départ : de jolis moments touchants.

Beth Ann de son côté a un plan pour tuer son mari. Ce n’est pas elle qui le fera mais Ralph, le mari violent de Mary. J’ai adoré la façon de tout manigancer car Beth Ann va réussir à faire en sorte que son mari meurt et Ralph sera de son côté mis en prison pour le meurtre de Rob. Beth Ann et Mary peuvent désormais vivre de leurs propres ailes. L’épisode joue énormément avec son humour noir, celui qui a fait le succès de Marc Cherry des années auparavant. On continue de retrouver un peu de Bree dans Beth Ann et cela me fascine. Même si Why Women Kill fait parfois de la redite dans la personnalité de ses personnages par rapport a ceux que Marc Cherry avait créé dans Desperate Housewives, c’est parfait. Car cette série est clairement la digne descendante de la série de ABC.

Enfin, il reste Jade. Cette dernière est la folle de 2019 qui ne veut pas quitter le cocon qu’elle s’est créée avec Taylor et Eli. Si parfois tout est tarabiscoté, l’ensemble fonctionne suffisamment pour nous offrir l’ultime spectacle attendu. La fin est peut-être trop heureuse dans le sens où la seule personne qui va réellement mourir ici c’est Jade (pendant que Eli et Taylor pourront faire leurs adieux a cette maison). Mais c’est tout de même amusant. Surtout que la scène des meurtres qui s’intercalent les uns avec les autres est une jolie prouesse visuelle qui rend le spectacle d’autant plus fascinant. Au final, cette première saison de Why Women Kill aurait eu énormément de mal à décoller mais une fois la machine lancée celle ci fût palpitante. J’espère que Marc Cherry apprendra de ses erreurs avec la saison 2 (et donc un nouveau casting).

Note : 8.5/10. En bref, fin de saison réussie pour Why Women Kill.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article