Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 1. Episode 8.

Why Women Kill // Saison 1. Episode 8. Marriages Don’t Break Up on Account of Murder — It’s Just a Symptom That Something Else Is Wrong.


J’ai comme l’impression que Marc Cherry cherche à nous dire que le mariage c’est pas une bonne idée. Et j’ai envie de le croire car mine de rien, tout ce qui se passe avec les différents mariages dans Why Women Kill n’est jamais une bonne idée. Mais avec un titre aussi long (je me demande parfois ce qu’ils ont dans la tête les scénaristes), je dois avouer que j’avais un peu de mal à cerner ce que cet épisode allait bien pouvoir faire après les révélations de l’épisode précédent : Karl a le VIH. C’est d’ailleurs l’une des intrigues les plus intéressantes de cet épisode. En plus de Beth Ann qui, plutôt que de tout dire à son mari, préfère mentir et dire qu’elle a un cancer. Ginnifer Goodwin est tellement parfaite sous les traits de cette femme coincée mais très intelligente qu’elle n’a de cesse de me rappeler Bree Van de Kamp de Desperate Housewives.

Dans les années 60, Why Women Kill reprend là où on l’avait laissé. Beth Ann continue son mensonge en ajoutant qu’elle n’aura que six mois a vivre et elle va admettre à Sheila qu’elle a menti. Je me demande si Sheila ne sera pas l’une des raisons de la fin de la saison et donc du meurtre à venir. Sheila est un personnage important dans l’histoire de Beth Ann mine de rien. Ou alors April tuera Rob. Car je vois mal Beth Ann tuer son mari finalement. De son côté, April veut se séparer de l’enfant et se faire avorter. Sauf que nous sommes dans les années 60 et les avortements ne sont pas autorisés. Mine de rien, Why Women Kill a aussi de quoi raconter des choses sur les situations de chacune des époques. Si les années 80 c’est le VIH, les années 60 c’est l’IVG.

Beth Ann nous révèle aussi ce qui est arrivé à son enfant : elle a laissé la porte ouverte sans réaliser, et son enfant s’est fait renverser par une voiture. Et Beth Ann ne veut pas que April abandonne l’enfant, elle veut l’élever et qu’elle le garde, ce qui ne plait pas à Sheila. Les rebondissements ici sont plus touchants que vraiment étonnants mais permettent encore une fois à Why Women Kill de développer de nouveaux ressorts narratifs pour la fin de la saison. Et le mensonge de Beth Ann se retourne contre elle car April a révélé à Rob l’histoire de l’enfant et décidé de se marier avec elle compte tenu du fait que sa femme va mourir dans six mois.

Dans les années 80, la série n’accorde pas énormément d’importance à cette partie de l’histoire. Ce qui est dommage par rapport aux révélations de l’épisode précédent. La relation entre Simone et Tommy n’a plus vraiment l’étincelle des débuts à mon sens, peut-être aussi car Why Women Kill a du mal à faire évoluer cette partie de la saison. Sauf que pendant ce temps, la partie se déroulant dans le présent est bien plus intéressante. Jade commence enfin à montrer sa vision des choses et je trouve ça assez fascinant. Les faces à faces entre elle et Taylor sont efficaces pendant que Eli ne sert a rien. La façon dont Jade manipule Eli est amusant aussi et délivre finalement une bonne histoire qui change des trucs horribles et ennuyeux que l’on avait vu précédemment. Cette partie de la série est inégale mais trouve des moyens de faire quelque chose qui s’avère efficace. Je me demande du coup si ce n’est pas Taylor qui va mourir et que Jade va tuer Taylor pour rester avec Eli.

Note : 5.5/10. En bref, dommage que les années 80 deviennent un brin ennuyeuses.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article