Les Sauvages (Saison 1, 6 épisodes) : destins croisés dans un pays brisé

Les Sauvages (Saison 1, 6 épisodes) : destins croisés dans un pays brisé

Plus gros succès pour une création Canal + depuis des années et c’est amplement mérité. Comment faire une série plus actuelle que Les Sauvages ? La réflexion à la fois sociale et politique proposée dans la série colle aussi parfaitement avec l’esprit qui règne en France. Et ça fait peur. Créée par Sabri Louatah et Rebecca Zlotowski (Plus belle la vie, Grand Central), Les Sauvages nous plonge en pleine seconde de Second Tour des Elections Présidentielles en France. Alors que Idder Chaouch est le favori, il remporte les élections le dimanche avant d’être victime d’une tentative d’assassinat.

Les Sauvages c’est donc aussi une occasion de voir comment la France pourrait faire si le Président élu était la victime d’une attaque de ce genre là et comment toutes les institutions se mettent en place pour prendre des décisions. Cette série a une implication politique forte et parvient aussi à créer quelque chose d’assez fascinant du début à la fin. C’est aussi une série qui filme la France contemporaine comme jamais aucune série auparavant ne l’avait fait. Il y a un tel contexte social fort et réaliste qui imprègne la série, ce qui la rend fascinante. Les Sauvages c’est aussi de l’anticipation, mais ancrée dans le réel avec un regard posé sur la France, sa situation sociale mais aussi sur pleins de personnages ambigus passionnants.

Tout sourit à Fouad, jeune acteur star d’une série télévisée et fiancé de Jasmine, la fille du candidat favori à l’élection présidentielle, Idder Chaouch. Mais le jour de l’élection, Chaouch est la cible d’un tireur… qui appartient à la famille de Fouad. L'homme, dont le monde s’écroule, décide d’enquêter de son côté soutenu par Marion, la responsable de la sécurité du président... Vengeance, lutte fratricide ou manipulation ? 

Si Baron Noir était réussie (précédente incursion politique de Canal +), elle n’est pas aussi percutante que Les Sauvages. Ici, la série mélange thriller politique et série d’espionnage à merveille, avec une réflexion sur pas mal de pans de la société. Notamment les migrations, les quartiers (et ce que l’élection d’un Président aux origines maghrébines donne comme espoir pour eux au premier abord), la religion (et la radicalisation), etc.

Les Sauvages veut aussi poser su propre message sur les coulisses du pouvoir et imagine un monde qui n’est pas si lointain où la France est au bord du chaos. Il faut aussi avouer que côté casting, la série a su choisir les bons éléments. Roschdy Zem est alors parfait en candidat à la Présidentielle, Sofiane Zermani plus connu à mes yeux pour son rap que son jeu d’acteur prouve ici aussi qu’il a su se glisser dans la peau de son personnage (pour lequel il a perdu énormément de poids), Marina Fois est peut-être un peu en retrait pour le moment mais elle est aussi l’occasion de creuser d’autres parties de cette histoire avec un regard totalement différent. C’est sans parler des autres membres du casting : Amira Casar, Dali Benssalah, etc. Chacun apporte sa pierre a l’édifice et quel édifice !

La série, pour surprendre, décide aussi de mélanger les tons et les idées pour mieux construire un récit complet. Mais cette « mini-série » évènement est aussi adaptée d’une série de romans de Sabri Louatah (qui a donné lieu à quatre tomes, donc il y a encore de quoi faire) a ses ambitions. Notamment d’aborder des thématiques inédites dans le monde des séries françaises tout en portant un regard sur l’une des plus belles forces de notre pays que certains essayent d’ébranler : notre diversité culturelle. Mais Les Sauvages ne s’arrête pas là et propose donc aussi de parler de la crise identitaire et surtout le fossé creusé entre les communautés (qui reste un thème important - et dès le premier épisode avec le mariage « Chez les blancs il y a que des blancs aux mariages. Chez nous, il y a que des arabes »).

Les Sauvages mélange aussi à cela une bonne dose de romanesque afin de donner aussi au récit des éléments plus touchants en se concentrant sur une famille, un mariage, et des personnages émouvants. Finalement, Les Sauvages est la bonne surprise de cette rentrée et elle est française.

Note : 8/10. En bref, un thriller politique fascinant et ancré dans l’actualité qui réfléchit à la France d’aujourd’hui dans un récit d’anticipation palpitant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article