Plan Coeur (Saison 2, 6 épisodes) : la troisième sera peut-être la bonne, en attendant...

La première saison de Plan Coeur c’était pas ça mais alors cette saison 2 c’est… pire. Je pensais pourtant que la série serait capable de s’améliorer, en grande partie car la fin de la saison 1 laissait pas mal de possibilités intéressantes pour cette hypothétique suite. Mais le résultat est loin d’être à la hauteur, il est même plutôt pathétique. Le plus gros problème de cette saison 2 c’est son scénario, qui part dans tous les sens en seulement six épisodes de presque une demi-heure. C’est rapide mais cela ne raconte rien de bien intéressant. Certaines scènes sont même à la limite du surréalisme. Pour une série qui s’inscrit dans le réalisme actuel des relations amoureuses, c’est un comble. Mais l’une des plus grosses erreurs de Plan Coeur c’est de répéter plus ou moins les erreurs de la première saison, ce qui prouve qu’au fond personne n’a rien compris chez les scénaristes.

Pourtant, la série tente a de nombreuses reprises de nous avoir. Notamment avec la fin de l’épisode 2.03 où pour la première fois de la série les trois héroïnes se retrouvent célibataires en même temps. Si l’on est sensé attendre de la suite quelque chose de libéré et fun, la série s’embourbe une nouvelle fois dans ses problèmes narratifs et ne fait que faire retomber le soufflé. Le scénario en fait alors des tonnes, quitte à tomber dans le surréalisme outrancier et les moments plus cul-cul la praline qui sincèrement ne font pas vraiment le poids. On a alors l’impression que cette saison 2 est bâclée du début à la fin, encore plus que la première, comme si Netflix avait demandé aux créateurs d’écrire tout cela rapidement pour mieux nous balancer cette bouillie en pleine figure.

C’est sans parler du casting qui ne met pas vraiment du sien. On a l’impression de se retrouver avec un casting de seconde zone malgré la présence de têtes connues (et bonnes) comme Zita Hanrot (La Vie Scolaire). Sauf que cette dernière hérite ici d’un rôle de fille un peu cruche qui ne sait jamais quoi faire en amour et à la fin cela devient terriblement lassant. Sans parler de ses deux amoureux Maxime et Julio, les deux opposés, face à qui elle a du mal à choisir. Mais elle n’est pas la seule car Sabrina Ouazani que j’aime bien dans d’autres registres sert ici la soupe. Son jeu est outrancier à chaque fois qu’une scène lui donne de quoi faire quelque chose, quitte à parfois lui donner l’allure de tête à claques. Si l’on sait que les trois amies de Plan Coeur sont des amies avec un côté un peu fun et fou-fou, la série n’arrive pas à rendre le tout attachant. C’est donc face à un scénario pompeux que l’on se retrouve, comme si la série ne cherchait jamais à faire évoluer quoi que ce soit.

Je pense alors à la scène de karaoké qui, en soit, est un moment qui aurait pu être fun mais qui ne l’est pas vraiment. Disons que Plan Coeur n’arrive pas à faire de ce groupe de trois nanas quelque chose de remarquable. Rien n’est cohérente et rien n’est attachant. J’adore les histoires de filles, qu’elles soient sur l’amitié ou sur leurs aventures de coeur mais je suis forcé de constater ici que rien n’est fait pour nous donner envie d’apprécier le résultat. Au contraire. Et le comble là dedans c’est que cela est une série de femmes mais où les hommes s’en sortent mieux. Peut-être aussi car les personnages masculins sont plus réalistes, plus ancrés dans le réel. Et c’est justement ça aussi qui fait revenir Plan Coeur sur terre (quand elle peut le faire). Marc Ruchemann aka Julio s’améliore par rapport à la première saison, Syrus Shahidi aka Antoine aussi. Sans parler des deux autres, Maxime et le très bon pote de Julio.

C’est donc grâce à ces hommes que Plan Coeur tente de sortir la tête de l’eau et d’éviter de devenir trop pompeuse. Ils apportent un peu de lumière au bout d’un tunnel sinistre dont il n’est pas très facile de s’extirper. Si la série laisse forcement une porte ouverte à une potentielle saison 3, je ne suis pas sur que cela soit nécessaire de poursuivre cette série. Peut-être qu’ils auront trouvé la formule magique, ce que j’espère au fond, mais pour le moment, Plan Coeur fait partie des ratés de Netflix. Encore un.

Note : 3/10. En bref, des situations rocambolesques pas franchement inspirées, un casting qui en fait des caisses et des intrigues plan-plan. Voilà ce que vous aurez au menu de cette saison 2.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article