Critique Ciné : Countdown (2019)

Critique Ciné : Countdown (2019)

Countdown // De Justin Dec. Avec Elizabeth Lail, Jordan Calloway et Tailitha Eliana Bateman.


Chaque année les producteurs de films d’horreur doivent jouer au Bingo « film d’horreur » où dans un scénario il faut mettre le maximum de cases. C’est ce que fait Countdown mélangeant la nouvelle technologie, le slasher à la Destination Finale et les histoires de démons qui viennent nous hanter. Si l’idée de départ de Countdown est bonne, notamment sur son propos de fond, l’exécution est assez lâche. Disons que le film se contente de suivre un schéma prédéfini sans jamais chercher à en sortir. Oui c’est plutôt efficace à certains moments mais cela ne dépasse jamais le stade de la prédication horrifique annuelle qui fait tout ce que l’on attend d’elle. Car clairement, Countdown ne dépasse pas du tout cette idée là.

Dans les points intéressants, Countdown fait un constat édifiant de la société actuelle qui passe trop de temps sur son écran de téléphone (et quand la soeur de l’héroïne se le voit confisquer c’est un des symbole), que l’on ne prend jamais le temps de lire les conditions générales d’utilisation (c’est ce qui est arrivé avec l’histoire autour de Faceapp par exemple) mais aussi que l’on télécharge sur nos téléphones tout et n’importe quoi. Cela peut tout de même conduire à réfléchir sur l’importance du téléphone dans nos vies et le fait qu’il faudrait peut-être le lâcher parfois.

Voulez-vous savoir combien de temps il vous reste à vivre ? Téléchargez l’appli Countdown ! Lorsque Quinn, une jeune infirmière, télécharge cette application à la mode, elle découvre qu’il ne lui reste que 3 jours à vivre. Elle doit trouver un moyen d’échapper à son sinistre destin avant la fin du compte à rebours.

Au delà de cette bonne idée, Justin Dec met Countdown en scène comme n’importe quelle production d’horreur actuelle. Si j’ai apprécié certaines entrées récentes (notamment le premier Happy Birthdead), Countdown n’apporte rien de neuf. Il y a pourtant un côté Destination Finale qui m’a beaucoup amusé mais ce que j’ai trouvé dommage c’est d’ajouter le surnaturel démoniaque à tout ça. Les morts par accident dans Destination Finale étaient beaucoup plus crédibles que celles ci. Countdown ne révolutionne rien dans l’utilisation du téléphone comme motif horrifique contrairement à des films récents comme l’excellent Unfriended (et sa suite Dark Web). En surfant sur toutes les vagues, Countdown se laisse malheureusement perdre. Pourtant, l’ensemble reste divertissant et accrocheur du début à la fin. La conclusion est elle aussi prévisible, ce qui n’arrange rien à notre histoire mais si vous êtes à la recherche d’un petit film d’horreur divertissant, je pense que Countdown saura combler une partie de vos attentes.

Note : 4.5/10. En bref, pas le film de l’année mais une production surfant sur Destination Finale et Happy Birthdead.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article