Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 16. Episode 6.

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 16. Episode 6.

Grey’s Anatomy // Saison 16. Episode 6. Whistlin’ Past the Graveyard.


Pour Halloween, Grey’s Anatomy ne fait rien de très original dans le sens où les intrigues de cet épisode sont celles que l’on suit déjà depuis le début de la saison. Mais c’est une bonne chose car Halloween est souvent une période qui peut délivrer des épisodes mièvres et pas toujours passionnants. Bien entendu, en parallèle Grey’s Anatomy décide d’introduire des éléments qui permettent aussi de connecter l’épisode à la célèbre fête. Meredith est donc en prison, ce qui dans un sens permet encore une fois de coller avec l’histoire de la saison, mais en parallèle de prouver que les scénaristes ne cherchent pas la facilité avec elle. Ils veulent la faire trimer pour s’en sortir et c’est assez louable. On sent tout de même que la situation de Meredith va connaître son dénouement dans peu de temps (sûrement lors de la pause hivernale). Bien que je regrette que le personnage soit traité en surface dans ses aventures, il y a suffisamment d’éléments sympathiques pour nous accrocher encore à cette aventure.

La série fait alors un parallèle capillotracté entre elle et une mère qui n’a pas les mêmes moyens. Une fois de parler de la différence entre le Pac-North et le Grey Sloan Memorial qui a tous les moyens et le personnel qu’il faut pour s’occuper de ses patients. La série exploite alors Pac-North comme l’hôpital des horreurs, et cela tombe bien car c’est… Halloween. Alex veut transformer cet hôpital en un lieu qui a sa place dans le monde médical à Seattle et il va devoir suer pour le faire. Cela donne une occasion en or pour Karev de prendre des responsabilités même si encore une fois, les parallèles et l’intrigue en elle-même utilisent des ficelles pas toujours digestes de ce que l’on connait de Grey’s Anatomy. J’aurais préféré une aventure plus originale mais cela ne semble pas être dans les cordes des scénaristes qui ne savent pas trop où ils veulent nous emmener.

Halloween est ici une excuse qui n’aide en rien l’épisode, surtout que les développements faites sont en lien avec les intrigues que l’on suit depuis le début de la saison. Nous avons également Bailey qui est maintenant dans une situation hormonale chamboulée. J’aime bien la façon dont Grey’s Anatomy exploite Bailey cette année, c’est un vrai retour aux sources et une occasion de redonner à ce magnifique personnage de quoi nous intéresser à ses aventures. Quant à la relation entre Amelia et Link, on sent que les scénaristes ont un joli petit coeur. C’est une relation très bien construite qui semble en tout cas pour le moment ne pas avoir de faiblesses. Le duo fonctionne et donne envie de le suivre dans de futures aventures. En espérant que cela soit le cas prochainement.

Note : 5.5/10. En bref, pas ce que j’ai vu de mieux dans Grey’s Anatomy mais un épisode qui se suit sans trop de déplaisir.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article