Critiques Séries : His Dark Materials. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : His Dark Materials. Saison 1. Episode 2.

His Dark Materials // Saison 1. Episode 2. The Idea of North.


La révélation que Mrs. Coulter n’est pas celle qu’elle semblait être au départ n’est pas vraiment un retournement de situation exceptionnel, mais grâce à la personnalité de Ruth Wilson à l’écran, et sa façon d’incarner le personnage, le résultat est alors parfait. Ruth Wilson a toujours su incarner des personnages troublants comme dans Luther par exemple. Et cela se ressent parfaitement dans cet épisode. Bien entendu, on savait que Mrs. Coulter allait être une vilaine fille, mais je n’aurais pas imaginé qu’elle était aussi en conflit avec son âme. Les relations avec les daemons sont assez complexes à vendre dans His Dark Materials mais la façon dont Ruth Wilson incarne tout cela est brillant. Car elle apporte une vraie nuance à son personnage qui change de ce que l’on aurait pu imaginer au départ.

Bien que Lyra soit constamment proche de la menace dans cet épisode, elle n’est pas non plus bête. Au contraire, le personnage que l’on nous a présenté dans le premier épisode continue d’être plein de ressources ici et rien ne l’empêche d’aller de l’avant. C’est une chance pour ce genre de personnages car cela fonctionne. Et même quand Mrs. Coulter lâche le singe sur Pantalaimon, Lyra n’est pas intimidée, ce qui fait d’elle une vraie héroïne intéressante. Elle est toujours dans la confrontation avec Mrs. Coulter, mais elle comprend aussi le personnage et le monde qui l’entoure. His Dark Materials ne cherche pas à prendre ses personnages pour des débiles mentaux mais au contraire à construire des éléments nuancés et intelligents autour d’eux.

Mrs. Coulter est-elle capable d’avoir de l’empathie ? Telle est la question, surtout quand on sait qu’elle emprisonné des enfants pour un but pas forcément très sain. Mais tout cela nous conduit aussi à la plus grande révélation de cet épisode : le fait que le Magisterium sait que la découverte de Lord Asriel est vraie, mais sait également comment traverser les mondes. Malgré cette grosse révélation, rien n’est réellement montré en réel à l’écran. Au final, cet épisode fait évoluer les personnages et les intrigues de façon assez rapide pour nous contenir dans l’univers de la série. C’est rassurant et j’ai maintenant hâte de voir la suite.

Note : 6.5/10. En bref, une suite qui donne envie de voir la suite.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article