Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 6. Episode 8.

Critiques Séries : How to Get Away with Murder. Saison 6. Episode 8.

How to Get Away with Murder // Saison 6. Episode 8. I Want to be Free.


On ne va pas se mentir, cet épisode n’est pas le meilleur épisode de How to Get Away with Murder que j’ai vu cette année. Cependant, il y a de bons ingrédients et de bonnes idées qui permettent aussi de conduire l’histoire de la saison plus intelligemment que la semaine précédente. Bien que le meurtre du père de Nate ait été une intrigue développée en marge de la saison cette année, cet épisode décide de la mettre au centre même du cas de la semaine. Tout cela permet alors de mettre en scène tous les vilains de la série qui ont un rôle à jouer intéressant. Xavier et le gouverneur sont prêt à tuer le groupe afin de se protéger. Enfin, les enjeux de la saison semblent prendre une vraie ampleur, surtout depuis que la vérité au sujet de l’innocence de Miller est enfin tombée. Tout cela a alors des enjeux psychologiques importants pour Bonnie et Nate.

Mais ce n’est pas tout car l’épisode prépare le final de mi saison (et donc pas le grand final de la série). Du coup, la série ne pouvait pas tuer Annalise à ce moment là de la série. Car sans Annalise, How to Get Away with Murder n’est plus du tout How to Get Away with Murder et je pense qu’il y aurait pu d’enjeux pour la dernière partie de la saison si cela était le cas. On apprend donc que Annalise décide de faire croire à sa mort dans le but de se sortir du merdier dans lequel elle est actuellement (notamment avec la mort de Sam, et accessoirement celle du père de Nate). J’aime bien comment How to Get Away with Murder sait se jouer de nous.

L’histoire de nos petits étudiants nous mène vers cette éventuelle révélation. La théorie d’Asher sur le fait de simuler sa propre mort et le faite que la série passe sur Annalise qui fait croire qu’elle meurt joue comme un twist. Parfois, la série est trop prise dans sa mécanique du suspense et le suspense n’arrive pas vraiment à prendre. Sauf que c’est le meilleur flashforward que la série ait fait ici depuis un sacré bout de temps. Tout cela alors que le vrai twist de l’épisode tombe un peu à plat. L’examen « Snow White » est la première fois que l’on passe autant de temps dans une salle de classe cette année. Et dans un sens, cela fonctionne bien plus que d’autres cas ennuyeux de la saison. Et le twist c’est que l’examen fonctionne aussi comme une sorte de miroir des évènements survenus dans la série.

Note : 6.5/10. En bref, des twists que l’on voit venir mais qui sont bons et permettent de nous engager à nouveau dans l’histoire de cette série.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article