Critiques Séries : Stumptown. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Stumptown. Saison 1. Episode 5.

Stumptown // Saison 1. Episode 5. Bad Alibis.


Peut-on réellement connaître quelqu’un ? C’est ce que « Bad Alibis » veut encore une fois nous dire. Dans cet épisode, Dex apprend à quel point elle ne sait pas tout sur Grey et cette révélation va forcément la toucher en plein coeur. Pendant ce temps, Hoffman se questionne sur ce dont il est réellement capable. Le passé de Grey est quelque chose qui a plus ou moins été développé depuis le début de la saison mais cet épisode décide de nous en dire un peu plus à son sujet (et je trouve ça plutôt bien). On savait qu’il était un criminel, mais de découvrir qu’il est un spécialiste des explosifs et un voleur professionnel ? Je dois avouer que cela n’était pas vraiment dans ce que j’avais imaginé sur lui. Mais Stumptown décide encore une fois de donner du corps aux personnages et surtout de développer au milieu leur personnalité. Quand on voit Grey dans son élément, la série décide alors de faire un virage étonnant sur le personnage tout en poursuivant plus ou moins la descente aux enfers de notre héroïne.

Grey n’est pas du tout Nick de New Girl. C’est un personnage totalement différent. Ce n’est que le cinquième épisode de la saison et Stumptown nous en révèle suffisamment pour nous donner envie de revenir suivre les aventures de ses personnages et leur évolution. Car au fond, les cas de la semaine ne sont pas forcément ce qui fait la force de la série. C’est donc l’implication émotionnelle des personnages et l’évolution de chacun d’eux qui rend la série réellement efficace à mes yeux.

Hoffman a fait tout ce qu’il pouvait pour convaincre Dex que Grey n’est pas la personne qu’elle croit qu’il est. Et malheureusement pour Grey, elle va découvrir malgré elle. Dex est l’un des personnages les plus honnêtes de Stumptown et la série n’a de cesse de venir nous le chuchoter à l’oreille. Je trouve ça intéressant qu’une héroïne aussi fuck-up que Dex puisse être un personnage aussi droit dans sa façon de faire. Mais justement, cette anti-héroïne est un personnage complexe que Stumptown s’efforce à développer de la meilleure des façons. Si le reste de l’épisode est là aussi réussi, c’est donc surtout sur les personnages que Stumptown décide de se concentrer cette semaine et notamment Grey. Une occasion en or de comprendre un peu mieux l’univers dans lequel on est plongés.

Note : 6/10. En bref, une aventure efficace qui permet d’en apprendre d’avantage sur les personnages et les relations qui les animent.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article