Critiques Séries : The Blacklist. Saison 7. Episode 5.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 7. Episode 5.

The Blacklist // Saison 7. Episode 5. Norman Devane.


Cette année The Blacklist continue de me surprendre dans sa façon de gérer ses cas de la semaine. Je dois avouer que celui-ci était particulièrement palpitant et m’a presque tenu plus en haleine que tout le reste de l’épisode. Cela permet en plus de ça de mettre en avant Ressler, tout en poursuivant l’histoire d’Aram (et ce dernier est loin d’être au bout de ses surprises je pense). L’association Red/Ressler a toujours été une bonne chose pour la simple et bonne raison que Red arrive toujours à se le mettre dans la poche. Red est un peu déconnecté du reste de l’épisode cette semaine, mais continue en parallèle d’être présent dans les affaires que la série développe.

L’histoire de ce scientifique fou qui fait des tests de pathogènes virulents sur des adolescents dans un pensionnat c’est tout ce qu’il fallait pour donner à l’épisode un truc en plus. Car cela fonctionne très bien et c’est pour une fois original. Norman Devane est donc un personnage qui fait tout de suite effet et qui installe un climat étonnant dans l’épisode. Jefferson Mays (I Am the night) est alors parfait sous les traits de ce fou prêt à tout. Bien que l’histoire de Devane semble être une simple affaire, The Blacklist parvient à relier tout cela à Katarina. Cette dernière se fait moins présente cette semaine, peut-être aussi pour permettre à Liz d’être un peu plus impliquée dans les affaires de la semaine (ce qui dans un sens n’est pas plus mal). Pourquoi Red est intéressé par Devane ? Pas vraiment pour ses histoires de bactéries mangeuses de chair, mais plutôt pour son passé. Ressler de son côté continue d’avoir un véritable intérêt dans la série, à la fois car il est quelqu’un de confiance, mais aussi car il aime franchir la ligne rouge plus d’une fois.

La vie amoureuse d'Aram est de son côté complexe. Mais là aussi The Blacklist réussie le tour de force de développer quelque chose de plus dramatique et plus personnel autour de l’un de ses personnages. Elodie, la femme mariée avec qui il a passé un bon moment il y deux épisodes de ça, est un personnage qui là aussi apporte un petit truc qui développe encore une fois l’univers de The Blacklist. Je me demande donc si Elodie ne travaille pas avec des gens obscures et voit Aram dans le but d’éviter que Red apprenne trop de choses sur Katarina. Mine de rien, la mythologie de cette série est fascinante et je me demande où est-ce qu’elle compte nous embarquer cette année.

Note : 7/10. En bref, un épisode efficace et palpitant une fois de plus.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article