Critiques Séries : The Mandalorian. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : The Mandalorian. Saison 1. Episode 3.

The Mandalorian // Saison 1. Episode 3. Chapter 3 : The Sin.


36 minutes, on a gagné 6 minutes cette semaine ! Youhou ! Bon, au delà de cette durée qui m’hérisse les poils, cet épisode était plutôt sympathique dans son ensemble, dans la veine du précédent. Et puis nous avons toujours Baby Yoda dans les parages. C’est vraiment un personnage touchant et mignon comme tout qui fait aussi l’intérêt de The Mandalorian. Plus que le héros dans un sens car c’est lui le côté touchant de la série, pas le chasseur de primes.

L’avantage de cet épisode est également de nous offrir plus d’informations sur la culture du héros et des Mandalorian. Les scénaristes trouvent donc ici un joli équilibre entre le développement des personnages et l’action qui se déroule sous nos yeux. The Mandalorian est donc enfin en train de trouver un terrain de jeu intéressant pour le téléspectateur à mes yeux car je pense que les scénaristes ont aussi su apprivoiser la durée des épisodes (ce qui n’était clairement pas le cas dans le premier). Côté production, les visuels sont toujours impressionnants et Deborah Chow (qui va réaliser la série de Disney+ sur Obi-Wan Kenobi s’en sort royalement).

La scène touchante entre Mando et le mystérieux Armorer (incarnée par Emily Swallow) est une occasion en or de développer un peu plus la mythologie de la série qui reste encore trop fine à mes yeux. Pour un univers comme celui de Star Wars on est en droit d’attendre une série riche en mythologie et petit à petit l’oiseau fait son nid. Du coup, The Mandalorian prend son temps pour installer la culture de son héros et parvient à finalement le faire intelligemment dans cet épisode. Si parfois je préférerais que The Mandalorian dure un peu plus longtemps à chaque épisode pour développer un peu mieux d’autres aspects de la galaxie et d’autres personnalités, c’est finalement peut-être la meilleure chose que les épisodes soient aussi court afin d’éviter le remplissage inutile. « The Sin » parvient à mélanger l’action avec les développements des relations, ou encore de la personnalité du héros, ce qui est une fois de plus encourageant pour la suite.

Note : 7/10. En bref, The Mandalorian continue d’être l’une des plus belles séries actuellement diffusée et développe un peu mieux sa mythologie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article